Dans la rubrique :

État de siège/ Nord-Kivu : Le commissaire divisionnaire de la PNC promet du pire aux journalistes et défenseurs des droits humains

Le commissaire divisionnaire de la police nationale congolaise, PNC s’en va en guèrre contre les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme en province du Nord-Kivu qui se me comporteront en mauvais citoyen durant la période de l’état de siège. Au cours d’une parade qu’il a présidée le vendredi 19 mai 2021 au stade […]

Le commissaire divisionnaire de la police nationale congolaise, PNC s’en va en guèrre contre les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme en province du Nord-Kivu qui se me comporteront en mauvais citoyen durant la période de l’état de siège.

Au cours d’une parade qu’il a présidée le vendredi 19 mai 2021 au stade Afia, en ville de Goma, le général Aba Van Ang a appelé les policiers d’encadrer en cette période de l’état de siège toute personne qui se comportera en bon citoyen.
Mais pour les mauvais citoyens, le commissaire de la police appelle ses éléments de faire tout possible pour les montrer la rigueur de la police nationale congolaise.

« En cet état de siège, un bon citoyen, traiter comme tel. Mais il faut que les mauvais citoyens sentent réellement que policier est policier. Hier, avant l’état de siège, quand la police agissait, on mettait sur nous des radars et nos frères journalistes, on connaît comment vous êtes. Vous aimez critiquer même pour rien » a-t-il dit devant les policiers.

Par ailleurs, le général Aba Van Ang lance un avis de recherche au coordonnateur du mouvement citoyen Véranda Mutsanga en ville de Goma, Ricky Paluku.

Selon le général, il est reproché à ce défenseur des droits d’indexer les éléments de la police nationale congolaise lors des manifestations.

« Lors des manifestations ici à Goma, quand des éléments Mai-Mai veulent ravir des armes aux policiers ou aux militaires, quand on tire sur lui, les journalistes sont les premiers à crier qu’on a tué des gens.
Dites à ce Ricky Paluku qu’il sera arrêté et châtié. Il nous attend, de partout où il est sur la terre ou dans l’eau, nous allons mettre la main sur lui. Qu’il cesse de m’envoyer des messages téléphoniques, je ne suis pas son égard« , a-t-il ajouté.

A noter que, depuis que l’annonce de la mesure de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, des différents cas de tuerie ont été enregistrés dans la province du Nord-Kivu,, dont seraient responsables les éléments de la police nationale congolaise.

Sur le même thème

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...