Dans la rubrique :

UNICEF met tout en œuvre pour réunir les enfants de leurs parents après la débandade du à l’éruption du Nyiragongo

L’UNICEF et ses partenaires mettent tout en œuvre pour réunir plusieurs centaines d’enfants qui ont été séparés de leurs familles lors de l’éruption volcanique à Goma, au Nord-Kivu, indique Jean Jacques Simon, le chef de la communication UNICEF/RDC. Pour lui, « Les enfants ne sont toujours pas retournés à l’école. Il y a encore, parmi […]




L’UNICEF et ses partenaires mettent tout en œuvre pour réunir plusieurs centaines d’enfants qui ont été séparés de leurs familles lors de l’éruption volcanique à Goma, au Nord-Kivu, indique Jean Jacques Simon, le chef de la communication UNICEF/RDC.

Pour lui, « Les enfants ne sont toujours pas retournés à l’école. Il y a encore, parmi les 500 enfants qui étaient séparés de leurs parents, il y en a plusieurs qui ont retrouvé leurs parents. Il y en a d’autres qui sont toujours dans des centres d’hébergement », déclare-il

En effet, « l’UNICEF et ses partenaires continuent à faire en sorte qu’il y ait une retrouvaille familiale. Il y en a certains jours par contre qui sont encore introuvables, il faut le dire. Les autorités ont parlé d’une trentaine de décès suite à cet événement tragique de samedi en soirée.
Donc voilà ou on en est aujourd’hui à quelques jours après l’éruption de Nyiragongo à Goma », a indiqué, le chef de la communication UNICEF/RDC.

Cependant, la situation des enfants et leurs parents reste préoccupante : « Au lendemain de l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma, la situation demeure assez préoccupante, non seulement pour les enfants mais aussi pour leurs parents. Il y a encore des secousses plusieurs fois par jour dont certaines qui touchent 5 sur l’échelle de Richter, donc c’est ça demeure très instable et assez inquiétant et le volcan est sous observation », selon jean jacques Simon

Selon l’UNICEF, il y a certaines maisons qui se sont écroulées pas trop pour le moment heureusement. Mais avec le nombre de de secousse sismique, il est clair qu’il faut absolument rester vigilant, a-t-il confirmé. .

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.