Dans la rubrique :

ESU: Clôturant officiellement l’année académique 2021-2022, Muhindo Nzangi insiste sur l’importance d’une formation militaire pour la prochaine année académique

C’est à l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM/Lubumbashi) dans la province du Haut Katanga où a été officiellement clôturé cette année académique qui avait débuté sur fond du système LMD. C’est le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi Butondo qui a présidé cette cérémonie de clôture en présence de plusieurs responsables des établissements […]

C’est à l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM/Lubumbashi) dans la province du Haut Katanga où a été officiellement clôturé cette année académique qui avait débuté sur fond du système LMD.

C’est le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi Butondo qui a présidé cette cérémonie de clôture en présence de plusieurs responsables des établissements supérieurs et universitaires dans l’espace Katanga.

Le ministre de tutelle a dans son intervention rappelé la nécessité de contribuer à la défense nationale à travers une formation militaire obligatoire qui sera soumise à tous les étudiants à partir de la prochaine année académique.

Tout en dénonçant l’agression de la RDC par le Rwanda sous couvert du M23, Muhindo Nzangi fait savoir que cette formation contribuera à une montée en puissance de l’armée congolaise afin de défendre valablement l’intégrité du territoire national.

« Il est heureux de voir que plusieurs établissements ont pris à bras le corps ces orientations et organisent des activités d’éveil patriotique. Dans cet élan, j’ai pris des contacts utiles avec les services du Ministère de la défense et les écoles militaires pour examiner la faisabilité d’un tel projet, aussi crucial qu’important. Par après, nous soumettrons ces propositions au Conseil des ministres pour validation et dispositions utiles. Notre souhait est que les étudiants bénéficient d’une véritable préparation militaire afin d’être des réservistes prêts, le cas échéant, à défendre l’intérêt national» indique t-il.

A noter qu’une décision administrative allant dans ce sens est attendue pour matérialiser officiellement cette option initiée par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...