Dans la rubrique :

La RDC exige des réponses au PDG d’Apple aux craintes que sa chaîne d’approvisionnement soit souillée par des minéraux du sang pillés dans l’est

Un groupe d’avocats internationaux engagés par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a écrit au PDG du géant de la technologie Apple, Tim Cook pour exiger des réponses relatives aux craintes que la chaîne d’approvisionnement de son entreprise soit entachée par des minéraux sanguins pillés dans l’est de la RDC, a annoncé […]

Un groupe d’avocats internationaux engagés par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a écrit au PDG du géant de la technologie Apple, Tim Cook pour exiger des réponses relatives aux craintes que la chaîne d’approvisionnement de son entreprise soit entachée par des minéraux sanguins pillés dans l’est de la RDC, a annoncé ce jeudi à Washigton DC aux USA, le cabinet d’avocats Amsterdam & Partners LLP.

Selon la source précitée, cette notification envoyée lundi 22 avril a été distribuée également aux filiales d’Apple en France, exigeant des réponses du géant de la technologie dans un délai de trois semaines. Ce groupe d’avocats est dirigé par par Robert Amsterdam d’Amsterdam & Partners LLP à Washington DC et William Bourdon de Bourdon & Associés à Paris.

« Année après année, Apple vend des technologies fabriquées avec des minéraux provenant d’une région dont la population est dévastée par de graves violations des droits de l’homme », a déclaré Robert Amsterdam, associé fondateur d’Amsterdam & Partners LLP.

Il précise que les affirmations d’Apple sur l’origine des minéraux qu’elle utilise pour fabriquer ses produits ne semblent être fondées sur des preuves concrètes et vérifiables.

« Les yeux du monde sont grands fermés : la production rwandaise de minéraux clés 3T est proche de zéro, et pourtant les grandes entreprises technologiques affirment que leurs minerais proviennent du Rwanda », déplore Robert Amsterdam.

En effet, Amsterdam & Partners LLP est désigné pour s’engager dans des litiges et des négociations au niveau international au nom de la RDC en relation avec des individus et des entreprises impliqués dans la chaîne d’extraction, d’approvisionnement et de commercialisation des ressources naturelles et des minéraux pillés en RDC.

« L’ampleur et la durée de ces activités honteuses ont causé des torts et des souffrances inimaginables à la population civile des zones minières. En outre, ces activités ont alimenté un cycle de violence et de conflit en finançant des milices et des groupes terroristes, et ont contribué au travail forcé des enfants et à la dévastation de l’environnement », indique le groupe Amsterdam & Partners LLP.

En outre, le groupe souligne que les observateurs internationaux ont documenté de nombreux stratagèmes qui sous-tendent et permettent une vaste entreprise de blanchiment d’argent par le biais du commerce illégal de minerais de conflit provenant du territoire congolais. Ces observateurs ont démontré le caractère dépendant des relations entre les auteurs de ces pillages et certains des plus grands producteurs d’électronique grand public, comme les téléphones portables et les ordinateurs, et les entreprises des secteurs de l’automobile, de l’aviation et des énergies renouvelables.

En septembre 2023, Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo, a rencontré à Kinshasa les avocats d’Amsterdam & Partners LLP, qui a été retenu par le Gouvernement de la RDC afin de mener des enquêtes, conformément aux Le droit congolais et international, dans la chaîne d’approvisionnement des minéraux 3T (étain, tungstène et tantale) provenant du territoire congolais et exportés illégalement.

Amsterdam & Partners LLP a également publié aujourd’hui un rapport intitulé «Blood Minerals – The Laundering of DRC’s 3T Minerals by Rwanda and Private Entities». La couverture du rapport est ornée d’une déclaration popularisée par les footballeurs congolais lors de récentes manifestations silencieuses : « Tout le monde voit les massacres dans l’est du Congo. Mais tout le monde se tait. »

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...