Après des suspicions d’une pétition contre l’investiture du nouveau gouvernement que d’aucuns reprocheraient de manque de représentativité, les différents regroupements qui composent la majorité parlementaire sont d’accord pour investir le nouveau gouvernement.

Mercredi 05 juin, les responsables de différents regroupements de l’Union sacrée, coalition qui a porté la candidature du président de la République, ont échangé avec le bureau de l’Assemblée nationale pour dissiper toute frustration au sein du clan présidentiel.

Après concertation avec le Bureau, les regroupements politiques AFDC-A et AEDC-A; MLC et APA; AACRD/PALU; A24, A25 et AN; AACPG et alliés;AA/C; BG ( Bonne Gouvernance) ont tous donnés leurs quitus pour l’investiture du gouvernement Suminwa.

Ce gouvernement dirigé par la toute première Première ministre de l’histoire du pays comprend 54 membres dont 18 femmes. D’après le président du bureau de l’Assemblée nationale, l’investiture interviendra entre le 10 et le 11 juin, soit plus de cinq mois après l’élection de l’actuel président et plus de deux mois après la désignation de cette dernière.

Journaliste d'investigation, licencié en sciences de l’information et de la communication. Spécialiste des questions politiques et judiciaires. Reporter à KinshasaTimes depuis 2020