Ce samedi 11 mai, les projecteurs du basketball de Goma seront braqués sur le Stadium de l’ISC, alors que l’ASB SHEM, champion en titre, affrontera le BC Virunga, champion du Congo. Cette rencontre tant attendue entre les deux mastodontes promet d’être un spectacle électrisant, une bataille où chaque panier comptera.

Depuis quelques saisons, l’ASB SHEM a établi sa domination sur le BC Virunga, devenant ainsi sa bête noire. Avec un bilan de 4 victoires sur 5 rencontres lors des dernières confrontations, SHEM a su imposer sa suprématie. Cette rivalité enflamme les passions à Goma, et ce match est devenu le véritable classico de la ville.

Les deux équipes aligneront leurs effectifs les plus solides pour cette confrontation. Le BC Virunga, autrefois en reconstruction, s’est renforcé avec des joueurs de qualité tels que Joël Mulondani, Denis Balungu, Yanick Tshibangu, et bien d’autres. De son côté, l’ASB SHEM peut compter sur une équipe déjà bien rodée, renforcée par des joueurs talentueux comme Moïse Bukengu et Bienfait Kanane.

La confiance règne dans les deux camps, après des victoires convaincantes lors de leurs dernières sorties. Le BC Virunga, porté par la brillante performance de Denis Balungu, affiche une forme éblouissante. Quant à SHEM, invaincu jusqu’à présent, il entend bien préserver son statut de leader.

Pour le BC Virunga, ce match représente une chance de revanche après la défaite du match aller. Les montagnards sont animés par un désir ardent de laver leur honneur et de renverser la tendance face à leur rival historique.

Au-delà des joueurs sur le terrain, un personnage attire également l’attention : Jay Asanni, surnommé Mari Mar, le coach dynamique de SHEM. Ses célébrations enflammées à chaque panier marqué par son équipe ajoutent une touche de spectacle supplémentaire à cette confrontation déjà palpitante.

Avec SHEM en tête du classement, affichant un parcours impeccable, et le BC Virunga déterminé à lui donner du fil à retordre, tous les ingrédients sont réunis pour un match mémorable ce samedi à Goma. Les amateurs de basketball retiennent leur souffle, impatients d’assister à un affrontement épique entre deux géants du jeu