Il fait partie des personnalités désignées par le présidium de l’Union sacrée pour le poste de deuxième vice-président du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Malgré les bruits suscités par sa désignation, Christophe Mboso, actuel président du bureau provisoire, a posé sa candidature ce lundi 13 mai.

Fort de son cartel de 32 députés nationaux sur la liste de son regroupement, Christophe Mboso N’kodia Pwanga espère rester sur l’estrade de la Chambre basse du Parlement. D’après un groupe de députés membres de ce regroupement, son choix ainsi que celui du rapporteur et du questeur du futur bureau sont teintés de « népotisme ».

Sous ce climat, le speaker de la chambre basse du Parlement s’est fait accompagner de quelques élus pour démontrer qu’il n’est pas seul. Face à la presse, il a fait savoir que derrière lui, il y a non seulement des députés nationaux, mais aussi une grande population de Kinshasa.