Le souverain pontife, sa sainteté le pape François a exhorté, depuis sa fenêtre de la cité du Vatican, les fidèles chrétiens du monde entier de prier pour les habitants du Nord-Kivu particulièrement ceux de la ville de Goma qui sont contraints de fuir à cause de l’éruption du volcan de Nyiragongo. C’était le dimanche 23 mai, lors de la traditionnelle prière d’angélus et de la bénédiction urbi et orbi (ici et dans le monde).

« Prions pour les habitants de la ville de Goma, en République démocratique du Congo, contraints de fuir à cause de l’éruption du grand volcan Nyiragongo », a recommandé le chef spirituel de l’Église catholique aux chrétiens et hommes de bonne volonté.

À en croire le bilan provisoire donné par le ministre de la Communication et des médias, porte-parole gouvernement, Patrick Muyaya, au total quinze personnes sont mortes à la suite de cette éruption, en province du Nord-Kivu, parmi lesquelles, 9 personnes sont décédées dans un accident de circulation, 4 ont trouvé la mort en tentant de s’évader de la prison centrale de Munzenze, et 2 ont été calcinées par les laves.

Plusieurs autres personnes ont été blessées alors que 17 villages ont été touchés par la coulée de lave détruisant au passage des habitations et des infrastructures.

Le volcan Nyiragongo est entré en éruption samedi 22 mai, à 19 heures (heure locale). Plusieurs habitants avaient trouvé refuge au Rwanda voisin et vers Sake, au Nord-Kivu.