Depuis le 09 mars, les habitants de Goma dénoncent la démolition du cimetière à l’institut technique industriel de Goma ITIG avant le cimetière joli Bois Gabiro après 2 ans d’enterrement sans tenir compte que les cimetières ont 50 ans d’existence, selon la loi.


Des appels à des manifestations sont faits de tous les côtés dans la ville.

Tôt ce mardi 12 mars, un télégramme du gouverneur militaire du Nord-Kivu vient d’apparaître sur toile à la grande surprise.

Ce document juge de fausses actions en cours de l’exhumation au cimetière de l’ITIG car selon l’autorité, cela se passe sans autorisation.

« Info en ma possession faire état exhumation au cimetiere ITIG, en vue délocalisation restes mortels par personnes, sans autorisation autorite competente….interdit formellement travaux de quelque nature que ce soit sur tous blocs cimetiere ITIG. contrevenants devoir etre déférés devant instances judiciaires » lit-on dans le document.

Le gouverneur militaire va loin en annulant l’arrêté de désaffection du cimetière de l’ITIG et interdit les travaux en cours dans cet espace.

« Attendu que le cimetière être désaffecté dans delai prévu par loi ce qui n’avoir pas ete cas pour dossier sous examen annule arrete n° 01/177/cab/GP-NK 2021 DU 15/04/2021 portant desaffectation d’une portion terre ancien cimetiere ITIG dans lotissement kahembe, commune Karisimbi, ville Goma du domaine public etat pour domaine prive etat par ARRETE N’O1/085/CAB/GP- NK/2024  DU 11/03/2024 » conclut l’autorité.