À l’occasion de la journée internationale de la lutte pour les droits des femmes qui est célébrée chaque 8 mars, en République Démocratique du Congo, une manifestation officielle a été organisée au stade des martyrs par le ministère d’État, ministere du genre, famille et enfant sous le thème : « Congolaises et congolais levons nous pour défendre les droits des femmes ».

La cérémonie a connue la participation de plusieurs personnalités tant politiques que religieux, notamment celui du premier ministre Ilunga Ilunkamba, du député Béatrice Lomeya Atilitela représente de l’ONU femmes, des élèves et autres.

Pour la représentante de l’ONU femmes en RDC, l’inégalité de genre est une représentation de l’injustice la plus cruelle. Cependant elle reste un grand défi à relever.

Béatrice Lomeya Atilite a quant a elle souligné l’importance de l’égalité des genres. Après cela elle a invité les congolaises et congolais à se mettre en œuvre pour une société paritaire et exclusive dans le pays.

Les élèves, représenté par leurs présidente, ont demandés aux autorités de prendre des mesures pour que les filles ne soient plus jamais victimes des violences et veulent vivre pleinement leurs droits. Elles ont profité de l’occasion pour demander aux autorités du pays de mettre tous les moyens en place pour faciliter le retour des jeunes filles- mères à l’école.