Dans le cadre du mois de la femme, KINSHASATIMES.CD vous propose en exclusivité une série d’interviews, réalisées avec des femmes évoluant en République démocratique du Congo. Elles sont femmes des médias, diplomate, banquière, pilote… Et elles parlent de la situation de la femme dans le monde, en RDC et particulièrement dans leur secteur d’intervention.

Femme dans le secteur minier et dans le football, Liliane Tshimpumpu nous a fait part de sa vision de la parité à l’horizon 2030 dans les secteurs dans lesquels elle évolue.

« Dans le secteur minier il y a peu de femmes. Le pourcentage est faible 15%. Les femmes sont en train de bousculer pour se faire une place mais ce n’est pas évident, nous a t-elle dit avant d’ajouter, même dans le football il y a très peu de femmes qui sont cadres dans le football. La plupart de fédérations sont dirigées par les hommes. Il y a du chemin à faire »

Par ailleurs elle indique qu’il y a des femmes qui sont en train de faire en sorte « que les hommes sachent que la femme est efficace », qu’elles donnent le même rendement qu’eux. D’après Liliane Tshimpumpu, il faut pousser les hommes à croire aux femme pour qu’il y ait plus de femmes en entreprise et logiquement atteindre la parité dans le monde du travail.