Des bombes en provenance des lignes de front atteignent la cité de Saké, Mais les habitants ne veulent pas abandonner leur cité pour aller vivre dans les camps de déplacés. Ils sont déterminés à accompagner les FARDC pour ramener la paix, selon des sources sur place.

Ces derniers disent qu’ils sont fatigués de vivre dans les camps de déplacés. Ils résistent à ces bombardements pour renforcer aussi les éléments de l’armée sur la ligne de front pour contenir l’avancée de la rébellion du M23. 

Des violents combats ont encore éclaté ce mardi 16 janvier 2024 dans le territoire de Masisi entre les rebelles du M23 et les forces loyalistes coalisées aux jeunes résistants Wazalendo. Des sources locales font savoir que l’armée congolaise fait usage de l’artillerie pour déloger les M23 dans les positions qu’ils occupent, notamment au centre de Karuba, situé à quelques mètres de la cité de Sake. 

Des mortiers et autres bombes ont été lancés depuis le camp de Mubambiro vers les positions du M23 qui, à son tour, a largué des explosifs sur des habitations de la paisible population.