Scrutant la réalité de la femme en République démocratique du Congo, la responsable du Women’s market (marche de femmes) au sein de de la Rawbank, Patience Barandenge estime que les femmes dans le travail doivent penser à évoluer en carrière en termes de promotion au lieu de se contenter par exemple d’obtenir une augmentation de salaire.

A la tête d’un programme visant l’épanouissement des femmes entrepreneures à travers des activités de divers types (financement, renforcement des capacités, accompagnement, assistance juridique…) , Patience Barandenge indique un net progrès du portefeuille femmes entrepreneures de son institution qui est passé de 23 à 3700. Il y a
selon elle des femmes comprennent qu’elles peuvent avoir accès aux services financiers aujourd’hui et développer leurs activités, ce qui n’était pas le cas hier.

Elle déplore par contre le fait que la femme recherche souvent à être exonérée. « Il y a des femmes entrepreneures qui veulent être exonérées des taxes alors qu’elles ont des activités génératrices des revenues », constate t-elle aussi dans les entreprises « la femme doit mériter ce qu’elle veut obtenir et non attendre l’aumône. Malheureusement elle ne veut pas oser ».