Une motion de défiance vient d’être déposée au bureau de l’assemblée provinciale, contre le Gouverneur de province du Sud-Kivu,  Théo Ngwabidje Kasi ce mercredi 23 décembre 2020.

L’oeuvre est de 5 députés provinciaux dont Homer Bulakali, Frédéric Bisimwa Batandi, Georges Musongela, Augustin Bulimuntu et Bashengezi Mirindi dit AGEFRECO.

Devant la presse les députés signataires de la motion ont indiqué avoir trop supporté de la gestion de l’actuel Gouverneur du Sud-Kivu,  mais compte tenu de l’ampleur de la souffrance de la population, ils ont opéré le choix de faire partir celui-ci.

Dans leur motion, les 5 députés tracent un bilan sombre de la gestion de  Théo Ngwabidje depuis son avènement à la tête de la province, cela malgré ses multiples promesses faites lors de sa campagne électorale.

Sur le plan sécuritaire,  ils indiquent qu’il ne se passe plus un jour sans que des cas d’assassinats ne soient signalés dans la ville de Bukavu et partout dans les 8 territoires de la province.

Sur le plan économique et financier,  les signataires regrettent que malgré les efforts fournis par la Direction Provinciale de Mobilisation et d’Encadrement des Recettes (DPMER), les recettes issues des taxes et autres impôts dues à la province,  les recettes des Partenariats Publics Privés,  l’actuel Gouverneur brille par le manque de paiement des agents en province.  Ils citent l’argent perçu par la province au près entreprises minières, à la Bralima, et au près d’autres sociétés, et dont la destination demeure inconnue.

Sur le plan infrastructure,  les députés signataires de la motion évoquent l’état actuel des routes en ville comme dans l’intérieur du pays, le manque de réhabilitation des ponts coupés,  cas de la ville d’Uvira et le territoire de Shabunda.

Au plan social,  ils citent la non non-assistance aux sinistrés,  le détournement des fonds alloués aux victimes de Mwenga, et de la ville de Bukavu par le gouvernement central.

Sans citer tous les secteurs de la vie en province, les signataires pensent qu’il est temps que Théo Ngwabidje laisse la place à quelqu’un capable de répondre aux besoins de la population du Sud-Kivu.

Ces derniers lancent un appel à la solidarité à leurs collègues députés pour obtenir le départ de Théo Ngwabidje. À la population,  ils sollicitent un soutien pour y arriver.

Cette motion de défiance arrive au moment où des mouvements citoyens et acteurs sociaux sont engagés sur la même lancée.  Des pétitions demandant le départ du locataire de Nyamoma sont en circulation dans la ville de Bukavu et dans les territoires pour exiger sa démission.

Il faut savoir que la motion de défiance étant déposée, le Gouverneur a un délai de 48 heures pour y répondre. A cette occasion,  la motion devra être soumise au vote des élus provinciaux pour obtenir ou non son départ.
A noter que selon le règlement d’ordre Intérieur de l’assemblée provinciale,  même si le Gouverneur ne se présente pas devant les élus,  cela ne peut pas empêcher le vote de la motion.