L’appel à une ville morte lancé par l’opposition afin d’amener la majorité à appliquer l’accord de la Saint Sylvestre a paralysé les activités dans la capitale Kinshasa et d’autres villes à travers le pays.

L’engouement habituel qui se constate le matin aux arrêts de bus et taxi à Kinshasa, grouillement de vendeurs au marché central ou les embouteillages matinaux sur les grands axes ont laissé place à un vide fantôme. La circulation ne reprendra, timidement, qu’en début d’après-midi sur les grandes artères de la capitale. Goma, Bunia, Mbuji-Mayi…ont également tourné au ralenti

L’opposition se félicite de ce qu’elle qualifie d’une ville morte réussie grâce au respect du mot d’ordre donné. Cependant, les analystes estiment que plusieurs raisons peuvent avoir contribué à cette réussite : respect du mot d’ordre, crainte de désobéir au mot d’ordre pour ceux qui voulaient se rendre au travail, manque de moyen de transport, simple envie de bénéficier d’une journée chômée et payée.

L’appel a été lancé suite à l’échec des négociations pilotées par les évêques catholiques. Ils s’en sont remis au président Joseph Kabila pour une issue à l’impasse.

La rédaction de KINSHASATIMES.CD vous propose ci-dessous quelques photos de la ville de Kinshasa prises au cours de la journée.