Dans la rubrique :

RDC: Élections 2023 de plus en plus incertaines (alerte de de Delly Sesanga)

Depuis un certain temps, il s’interdit l’usage de la langue de bois. Il, c’est le Député Delly Sesanga Hipungu, élu de Luiza. Dans un tweet, ce mardi 11 mai, il dénonce le rythme nonchalant avec lequel se déroule la session de mars 2021, à l’Assemblée nationale. Ce qui risque de compromettre les réformes électorales attendues. […]

Depuis un certain temps, il s’interdit l’usage de la langue de bois. Il, c’est le Député Delly Sesanga Hipungu, élu de Luiza. Dans un tweet, ce mardi 11 mai, il dénonce le rythme nonchalant avec lequel se déroule la session de mars 2021, à l’Assemblée nationale. Ce qui risque de compromettre les réformes électorales attendues.

« Au rythme nonchalant où se déroule la session de mars 2021, la réforme électorale de plus en plus compromise par manque de volonté politique », alerte-t-il.

Non seulement. Au regard du temps qui reste, le président de l’Envol trouve illusoire de penser terminer la loi sur la CENI.  » Sur les 34 jours restants, il devient illusoire de penser terminer la loi CENI et procéder à sa mise en place. 2023 de plus en plus incertaine », soutient-il.

Dans le même ordre, nombreuses voix s’élèvent et s’indignent contre le nouveau pouvoir qui, chaque jour s’écarte de la légalité. Il faudra dire qu’au niveau tant national qu’international, nombreuses organisations ont appelé à la tenue d’élections dans le respect du délai constitutionnel. La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’Union européenne (UE), l’Église du Christ au Congo (ECC) estiment important de tenir les élections dans le délai.

Sur le même thème

L’Ouganda rejette catégoriquement toute implication avec les rebelles du M23 

Matata Twaha a vigoureusement nié ces allégations, dénonçant une manœuvre maladroite de l'ONU qui risque de refroidir les relations diplomatiques jusqu'alors cordiales.

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.