Dans la rubrique :

RDC : Le Cardinal Ambongo s’engage à soutenir la gratuité de l’enseignement

Lors de son entretien, mardi 11 mai, avec le Ministre et Vice-Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et professionnel (EPST), le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de Kinshasa affirme soutenir la gratuité de l’enseignement de bas. Cependant, cette gratuité ne doit pas édulcorer la qualité de l’enseignement sur toute l’étendue du pays, a-t-il précisé.« Nous nous […]


Lors de son entretien, mardi 11 mai, avec le Ministre et Vice-Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et professionnel (EPST), le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de Kinshasa affirme soutenir la gratuité de l’enseignement de bas.

Cependant, cette gratuité ne doit pas édulcorer la qualité de l’enseignement sur toute l’étendue du pays, a-t-il précisé.
« Nous nous retrouvons aujourd’hui dans un système où, s’il n’y a pas de redressement responsable, la gratuité peut conduire à la déstructuration totale de notre système éducatif », a prévenu le prélat.   
Il a tout de même
encouragé  l’initiative du ministre et de sa vice-ministre, avec qui ils ont fait le point et dégagé la direction dans laquelle ils veulent aller pour sauver la gratuité.   

« Je sais que leur charge ne sera pas facile. Il y aura des résistances au ministère, pour ceux qui n’acceptent pas le changement. Mais nous allons les soutenir dans la mise en application de ces réformes ». L’Église catholique à travers le Cardinal Ambongo, condamne les accusations portées contre elle, en ce qui concerne l’existence de certaines écoles fonctionnant sans arrêtés ministériels.   
« Les temps passés il y a eu des frictions entre le ministère de l’EPST et l’Eglise catholique. Cette friction, nous, comme l’église catholique, nous l’avons mal vécu. autour des questions que l’on a balancé sur le lieu public comme si l’Eglise catholique était en train de fabriquer les écoles fictives et le personnel fictif. Nous savons aujourd’hui que tout cela était des prétextes pour cacher des médiocrités propres au ministère », a-t-il expliqué.  

Pour sa part Tony Mwaba, Ministre de l’EPST a estimé que pour faire aboutir la gratuité de l’enseignement en RDC, il est important qu’il ait une collaboration et un engagement, de tous les partenaires du secteur éducatif, dont l’Eglise catholique.

« Le domaine de l’éducation est le domaine de collaboration et partenariat par excellence. Et parmi nos partenaires, nous avons également l’Église catholique, qui est un des partenaires privilégiés de notre secteur (…) », a-t-il indiqué.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...