Dans la rubrique :

Bukavu: En séjour à Bukavu, Dadju promet d’être l’ambassadeur des rescapées des violences sexuelles

En séjour à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, l’artiste musicien Dadju a visité la Cité de la Joie (COJ), qui clôturait le mardi 29 juin, la 19ème session de formation en leadership. Une occasion pour le rappeur franco-congolais, Djuna Nsungula, connu sous le sobriquet de Dadju, d’affirmer sa volonté de se faire ambassadeur des femmes survivantes […]

En séjour à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, l’artiste musicien Dadju a visité la Cité de la Joie (COJ), qui clôturait le mardi 29 juin, la 19ème session de formation en leadership.

Une occasion pour le rappeur franco-congolais, Djuna Nsungula, connu sous le sobriquet de Dadju, d’affirmer sa volonté de se faire ambassadeur des femmes survivantes et rescapées des violences sexuelles.

Au nom de l’organisation Give Back, Dadju a rassuré son soutien aux femmes congolaises en général, celles hébergées à la COJ en particulier. Il a promis d’être l’ambassadeur et porte-parole de ces filles et femmes dans le monde entier. « Je suis heureux de vous voir heureuses aujourd’hui. Vous êtes plus fortes que moi, plus fortes que vous le pensez. Nous continuerons au maximum à dire et dénoncer ce qui se passe ici, pour faire en sorte que vos voix soient entendues partout dans le monde. L’association Give Back est là pour vous, je suis là pour vous, ma mère est là pour vous et Give Back est là pour vous. J’ai vu que vous avez énormément des talents. J’ai bu le jus que vous fabriquez. J’ai vu les ateliers de coutures, je vais d’ailleurs faire des commandes pour mes enfants. Soyez fières de vous et que Dieu vous garde », a déclaré le rappeur congolais.

De son côté, Madame Christine Descriver, responsable de la COJ et représentante nationale de VDAY a, dans son mot de circonstance indiqué que depuis le lancement du programme de formation, 1 649 filles et femmes victimes des violences sexuelles et basées sur le genre ont déjà été formées en leadership par son organisation.

Elle s’est dite honorée par la présence de l’artiste Dadju, dans ce centre qui héberge filles et femmes, victimes des atrocités dans leurs milieux de vie et qui, depuis lors ont perdu le sourire.

« Dadju nous a fait honneur, il est venu avec sa maman. Comme africains vous savez ce que signifie ce geste. Dadju, je l’ai connu à la télévision quand il parlait du changement du monde. Beaucoup des congolais sont des stars dans le monde, mais ils ne s’intéressent pas au pays. Mais lui fait la différence. Pour nous, son arrivée ici dit tout. Nous pensons qu’il sera désormais notre ambassadeur », a-t-elle conclu.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Le bureau du gouverneur de Kinshasa nie catégoriquement une prétendue demande de financement de...

Le document qui se propage sur les réseaux sociaux est une prétendue lettre adressée au Directeur Général de FirstBank DRC SA à Kinshasa/Gombe.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.