Dans la rubrique :

La deuxième session de la pré-Cop 27 démarre ce lundi à Kinshasa

Le palais du peuple à Kinshasa, capitale congolaise est le cadre choisi pour abriter du 3 au 5 octobre prochain les travaux préparatoires de la 27ème session de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (PreCop 27). Il s’agit du volet ministériel de ces assises après celui des […]

Le palais du peuple à Kinshasa, capitale congolaise est le cadre choisi pour abriter du 3 au 5 octobre prochain les travaux préparatoires de la 27ème session de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (PreCop 27).

Il s’agit du volet ministériel de ces assises après celui des Scientifiques tenu à Yangambi au début du mois de septembre. Au cours de ces assises, plus de 60 ministres venus des quatre coins du monde ayant dans leurs attributions les questions du climat y prendront part.

Ces personnalités vont réfléchir notamment sur les orientations en rapport avec les différentes thématiques qui constitueront l’agenda des débats lors de la Cop 27 prévue du 6 au 18 novembre de l’année en cours à Charm El-Cheikh en Egypte.

Les participants vont également discuter des questions relatives à la mobilisation des ressources nécessaires devant permettre au Bassin du Congo de prendre une part plus active dans la transmission énergétique pour son développement vert et la création d’emplois pour les jeunes.

Pour le ministère congolais de l’Environnement, la PreCop en RDC suscite un maximum d’attractions et d’attention sur la région du Bassin du Congo dans le but de faire avancer l’agenda climatique. Aussi, ajoute la même source, elle permet à la région de conclure des partenariats devant permettre de progresser dans la finance climatique, les pertes et dommages sur l’environnement.

Il y a quelques semaines, les scientifiques s’étaient réunis dans la localité de Yangambi dans la province de la Tshopo où abrite la tour à flux permettant de quantifier les échanges de gaz à effet de serre entre l’atmosphère et la forêt.

A cette occasion, ces scientifiques avaient approuvé que cette localité est une grande contribution des forêts tropicales à l’atténuation du changement climatique.

Sur le même thème

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula publie son nouveau gouvernement provincial 

Le samedi 6 juillet à Lubumbashi, le nouveau gouvernement provincial du Haut-Katanga a été dévoilé au grand public.  Composé de dix ministres provinciaux, cette équipe...

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5...

RDC : le FMI approuve une revue permettant un décaissement de 224,7 millions de...

 Le Conseil d'Administration du FMI a donné son accord mercredi 3 juillet pour la finalisation de la 6ème et dernière évaluation du programme économique...