Dans la rubrique :

Kabund appelle à l’intervention de Mboso pour sa liberté

Plusieurs semaines après la détention du député national Jean-Marc Kabund, ses avocats sollicitent l’implication du speaker de l’Assemblée nationale Christophe pour obtenir la liberté de leur client. Dans une requête « en main levée » lundi dernier, le conseil de Kabund motive sa demande par le souci de voir cet élu du peuple participer à […]


Plusieurs semaines après la détention du député national Jean-Marc Kabund, ses avocats sollicitent l’implication du speaker de l’Assemblée nationale Christophe pour obtenir la liberté de leur client.

Dans une requête « en main levée » lundi dernier, le conseil de Kabund motive sa demande par le souci de voir cet élu du peuple participer à toute la session parlementaire de septembre.

« Vous prendrez donc cette décision en toute légalité conformément aux dispositions susvisées qui investissent l’Assemblée nationale du pouvoir de mettre fin à toute détention ou poursuite contre un député national dès la reprise de la session parlementaire depuis le 15 septembre 2022 », ont écrit ces avocats.

Ces derniers affirment que « la détention précitée est faite en violation flagrante des dispositions tant constitutionnelles, légales que réglementaires de l’Assemblée nationale dont vous avez la mission de faire respecter ».

En détention à la prison centrale de Makala depuis le mois d’août dernier, l’ancien président intérimaire du parti présidentiel a été accusé notamment pour outrages au chef de l’Etat. D’après les sources judiciaires, la prochaine audience est prévue le 17 octobre prochain.

Sur le même thème

L’Ouganda rejette catégoriquement toute implication avec les rebelles du M23 

Matata Twaha a vigoureusement nié ces allégations, dénonçant une manœuvre maladroite de l'ONU qui risque de refroidir les relations diplomatiques jusqu'alors cordiales.

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.