Dans la rubrique :

Denis Mukwege appelle la communauté internationale à lutter contre la « culture de l’impunité »

Devant la commission des Relations internationales de la chambre de la Belgique, Denis Mukwege a exhorté la Belgique à soutenir la mise en place d’un tribunal pénal international pour les massacres perpétrés à l’Est de la République démocratique du Congo.  » Vous avez des outils diplomatiques, économiques et militaires qui peuvent arrêter cette souffrance », a-t-il […]

Devant la commission des Relations internationales de la chambre de la Belgique, Denis Mukwege a exhorté la Belgique à soutenir la mise en place d’un tribunal pénal international pour les massacres perpétrés à l’Est de la République démocratique du Congo.

 » Vous avez des outils diplomatiques, économiques et militaires qui peuvent arrêter cette souffrance », a-t-il lancé en demandant précisément à la Belgique de mettre en place une conférence internationale en faveur de la mise en place d’une « justice transitionnelle ».

« J’invite aussi les députés à soutenir l’initiative des députés de la RDC, visant à identifier et sécuriser les sites des massacres afin que des équipes d’enquêteurs internationaux soient déployés pour exhumer nombreuses fosses communes et prélever les éléments de preuves de crime de guerre, de crime contre l’humanité, voire de crime de génocide », a renchéri l’homme du prix Nobel de la paix.

Pour ce qui est du rôle de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (Monusco), le gynécologue congolais a appelé l’ONU à repenser la mission sur place de manière à aider la RDC à réformer son armée pour qu’elle assuré efficacement la sécurité des biens et des personnes.

Dans la chute de son discours, Denis Mukwege a lancé l’appel à la communauté internationale en vue d’apporter un soutien à un processus électoral démocratique en RDC.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

L’Abbé Jean-Bosco Bahala destitué de son poste de coordonnateur national du P-DDRCS

Quelques heures avant d'être révoqué, l'abbé Jean-Bosco Bahala avait communiqué à la presse qu'il était en mission à Kampala, en Ouganda.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Report du procès Bukanga Lonzo au 11 novembre prochain 

Il s'agit du troisième renvoi dans cette affaire impliquant l'ancien premier ministre Matata Ponyo.

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.