Dans la rubrique :

Les FARDC bombardent, les M23 pleurent (Communiqué)

Après les bombardements par les avions de chasse des forces armées de la RDC ce mardi 08 novembre 2022 dans plusieurs villages sous contrôle du M23, ce mouvement rebelle hausse le ton. Dans un communiqué rendu public l’après-midi de ce mardi, les M23 dénoncent cette attitude des forces loyalistes, qui selon eux met en danger […]

Après les bombardements par les avions de chasse des forces armées de la RDC ce mardi 08 novembre 2022 dans plusieurs villages sous contrôle du M23, ce mouvement rebelle hausse le ton.

Dans un communiqué rendu public l’après-midi de ce mardi, les M23 dénoncent cette attitude des forces loyalistes, qui selon eux met en danger la vie de nombreux citoyens dans la zone sous leur contrôle et accentue la situation humanitaire dans la région.

Dans ce communiqué, les rebelles du Mouvement du 23 mars soutiennent toujours leur position de vouloir dialoguer avec le gouvernement congolais pour ramener la paix dans la région en guerre depuis plusieurs mois déjà.

S’agissant des nouvelles opérations de recrutement initiées par les forces armées de la RDC, le groupe rebelle du M23 qualifie ce là d’un message de haine et de génocide auxquels sont soumis les nouvelles recrues qui, à leur tour sont déterminés à combattre ses rebelles après d’intenses formations pour récupérer les localités sous occupation des rebelles.

A noter que depuis l’avant midi de ce mardi, les villages de Chanzu, Runyonyi et Musungati occupés par les rebelles du M23 sont sous le feu des avions de chasse des FARDC.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.