Dans la rubrique :

Butembo : Une attaque rebelle fait des morts dans la commune de Kimemi

Des morts ont été enregistrés en matinée de ce samedi 26 novembre dans la commune de Kimemi, située en ville de Butembo au Nord-Kivu suite à une attaque attribuée aux miliciens Maï-Maï. D’après le commissariat supérieur dans cette partie du pays qui parle encore d’un bilan provisoire, un officier de l’armée a été également la […]

Des morts ont été enregistrés en matinée de ce samedi 26 novembre dans la commune de Kimemi, située en ville de Butembo au Nord-Kivu suite à une attaque attribuée aux miliciens Maï-Maï.

D’après le commissariat supérieur dans cette partie du pays qui parle encore d’un bilan provisoire, un officier de l’armée a été également la cible de ces assaillants.

La même source rassure tout de même que les enquêtes sont en cours pour dénicher les auteurs de ces actes macabres. Ce, avant d’appeler la population à dénoncer tout mouvement suspect.

« Les assaillants se sont attaqués à la résidence d’un colonel vers la cathédrale. Il y a eu un colonel qui est mort et un soldat de rang. Du côté assaillants il ya trois miliciens maï-maï tués», a fait savoir la police.

La province du Nord-Kivu est depuis plus d’une année maintenant sous état de siège. Cette mesure a été décrétée pour faire à l’insécurité qui sévit depuis plusieurs décennies.

Pendant plusieurs mois déjà, les autorités congolaises ont multiplié les efforts pour pacifier cette partie du territoire national caractérisée par des groupes rebelles entre autres le M23 appuyé par le Rwanda.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.