Dans la rubrique :

Lubumbashi : Le meurtre d’un homme par des motards suscite indignations

Objet des images désolantes. Au sol en train de suffoquer sans secours. les passants ne se contentent qu’à filmer et à partager les images sur la toile. C’est le corps d’un certain Jérémie Lenge Monga dit Prophète Doxa, la trentaine qui aurait été tué par des motards à Lubumbashi, capitale de la province du Haut […]


Objet des images désolantes. Au sol en train de suffoquer sans secours. les passants ne se contentent qu’à filmer et à partager les images sur la toile. C’est le corps d’un certain Jérémie Lenge Monga dit Prophète Doxa, la trentaine qui aurait été tué par des motards à Lubumbashi, capitale de la province du Haut Katanga.

Le gouvernement provincial qui confirme cette triste nouvelle assure que « les services de sécurité sont mobilisés depuis l’annonce de la mort du prophète Doxa dans des circonstances inacceptables. Les personnes accusées d’avoir participé de loin ou de près à ce meurtre de sang-froid ont été placées en détention en attendant leur procès » , lit-on sur le compte Twitter du governort du Haut Katanga.

Selon Kiki Kienge, un internaute habitant la ville qui semble être témoin de l’événement, la victime a été lynchée par les taxi-motards qui l’ont accusé faussement de vol d’une moto.

« Jérémie Lenge Monga Doxa est Prédicateur habitant à Kinshasa en séjour à Lubumbashi a été accusé faussement de vol de moto, il a été arrêté devant une station de police par les motards, tabassé Il est décédé suite quelques minutes après », dit-il.

Pour ce qui est du récit, poursuit cet internaute, « La victime avait quitté son hôtel pour un rendez-vous avec un taxi moto, demandant au motard qu’il serait payé par la personne où il se rend. Arrivée sur place, la personne était momentanément absente. Il demanda au Wewa de se rendre à une autre adresse pour prendre de l’argent et le payer, celui-ci refusa et se mit à crier au voleur de moto, ses collègues se ruèrent sur le pauvre et la suite est connue, tuée comme un chien… Ces derniers (Wewa) ont pris le corps pour le jeter dans la rue », raconte Kiki Kienge.

Les réactions sous la toile vont dans le sens de dénoncer l’incivisme des motards qui auraient passé à t’abat ce paisible citoyen. À Kinshasa notamment les comportement des motards communément appelés « Wewa » laisse à désirer.

Sur le même thème

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...