Dans la rubrique :

Tshisekedi note la nécessité d’assurer la participation des jeunes aux décisions

Face aux jeunes réunis à l’Assemblée nationale ce mercredi 30 novembre, le chef de l’État Félix Tshisekedi a rappelé sa vision politique d’associer la gouvernance du pays à la jeunesse en la responsabilisant dans son processus de développement. A ce propos, il a mis l’accent sur l’importance de mettre en œuvre des modalités pratiques pour […]

Face aux jeunes réunis à l’Assemblée nationale ce mercredi 30 novembre, le chef de l’État Félix Tshisekedi a rappelé sa vision politique d’associer la gouvernance du pays à la jeunesse en la responsabilisant dans son processus de développement.

A ce propos, il a mis l’accent sur l’importance de mettre en œuvre des modalités pratiques pour assurer la participation effective des jeunes aux décisions et aux évolutions des structures économiques, sociales, politiques et environnementales.

A l’en croire, les récentes nominations effectuées dans plusieurs institutions ainsi que dans la territoriale témoignent de sa volonté de faire de la jeunesse le levier du développement de la RDC.

Le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a de ce fait encouragé les jeunes à se présenter comme candidats aux prochaines élections prévues au mois de décembre de l’année prochaine soit en 2023.

« C’est également dans ce sens que je vous encourage vivement chers jeunes à participer massivement aux prochaines élections, non seulement comme électeurs mais aussi et surtout à vous présenter afin d’imposer un regard avangardiste et d’en souffler un vent nouveau afin de responsabilité et de recevabilité vis-à-vis de nos populations dans l’appréhension de nos défis sociétaux ainsi que dans la gestion de la chose publique », a-t-il dit.

F. Tshisekedi a tout de même reconnu que la jeunesse congolaise a toujours été à la manœuvre des grands changements qui ont marqué l’histoire de la République démocratique du Congo ( RDC). Il a ajouté que celle-ci a toujours défendu la quête du pays pour plus de démocratie.

« Cependant, je suis conscient qu’à la suite d’un taux de faible investissement dans le secteur de l’éducation et de l’emploi, vous vous heurtez à des contraintes fortes d’accès aux droits et à des ressources tant économiques, sociales, culturels que politiques», a-t-il soutenu.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...