Dans la rubrique :

«Nous avons des potentialités, mais nous manquons de capitaux », (Félix Tshisekedi)

Le Président Félix Tshisekedi a lancé un appel aux capitaux en faveur de la République démocratique du Congo, mardi 17 janvier, lors de son intervention au Forum Économique Mondial de Davos à Suisse. « En RDC, nous avons plus de 700 sites sur lesquels nous pouvons développer de l’hydroélectricité. Nous avons le grand projet Inga […]

Le Président Félix Tshisekedi a lancé un appel aux capitaux en faveur de la République démocratique du Congo, mardi 17 janvier, lors de son intervention au Forum Économique Mondial de Davos à Suisse.

« En RDC, nous avons plus de 700 sites sur lesquels nous pouvons développer de l’hydroélectricité. Nous avons le grand projet Inga qui peut aller jusqu’à 60 giga watts. Nous avons des potentialités, mais nous manquons de capitaux. Si les engagements pris à travers les COP passées étaient respectés, je crois que nous pourrons aller plus vite vers cette transition énergétique et abandonner petit à petit les énergies fossiles », a-t-il indiqué.

Le Président congolais a déploré la position hypocrite de certains pays occidentaux sur les questions liées au réchauffement climatique et ses conséquences. Il a souligné le fait que les pays riches n’ont toujours pas tenu leur engagement d’une contribution financière à verser aux pays pauvres de l’ordre de 100 milliards de dollars par an pour la baisse des émissions et l’adaptation.

« Comble d’hypocrisie, au moment où nous voulons exploiter nos propres énergies fossiles, on nous fait des procès d’intention alors que pour le moment nous avons besoin d’ aller vers le développement. Si tout le monde tient à sa parole et aux engagements, je crois que cet argent nous permettra de faire avancer au plus vite la technologie », a-t-il martelé.

À en croire la présidence, la participation du chef de l’État à ce forum a pour but de montrer que le pays est désormais une voix entendue dans les lieux de pouvoir du monde, et ainsi faire passer le message de vérité sur la crise sécuritaire dans l’Est du pays, où « une guerre injuste est imposée » aux congolais par le Rwanda.

Le rapport du Global Center on Adaptation (GCA), en 2019 et 2020, note qu’une somme estimée à 11,4 milliards de dollars aurait été allouée au financement de l’adaptation climatique en Afrique, dont plus de 97 % proviennent d’acteurs publics et moins de 3 % d’acteurs du secteur privé. Cette somme est largement inférieure aux 52,7 milliards de dollars par an d’ici 2030 estimés nécessaires pour les pays africains.

Sur le même thème

Bras de fer IGF-Cour des comptes, la société civile dénonce une attitude contre-productive

l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) et la Ligue Congolaise de lutte contre la Corruption (LICOCO) ont dénoncé des attitudes contre productives à laquelle la Cour de compte s’illustre.

RDC : un record historique de la dette publique en 5 ans 

La dette publique de la République démocratique du Congo a connu une augmentation de 10 milliards en cinq ans.  Selon la  Direction générale de la dette...

Protocole d’entente signé entre l’UE et le Rwanda : « une provocation de mauvais goût »...

Le président de la République Félix Tshisekedi a réagi sur le protocole d’entente signé par l’Union européenne et le Rwanda sur les minerais stratégiques....

La RDC à l’abri de l’inflation du nouvel an ? 

Chaque mois de janvier ou presque, la République démocratique du Congo connaît une grande dépréciation monétaire ou une grande inflation. Après une année électorale,...

L’IGF gèle des comptes de l’OGEFREM, ça sent le détournement

Dans une correspondance adressée au responsable des banques, commerciales qui hébergent des comptes de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), l’Inspection générale de...