Dans la rubrique :

« J’ai accordé le pardon à ceux qui ont volé la victoire du peuple » (Martin Fayulu)

Leader du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDé), Martin Fayulu décide de mettre dans les oubliettes ses revendications sur la vérité des urnes après les élections de 2018. Après sa participation à la messe papale du mercredi 1er février dernier, cet opposant du régime Tshisekedi dit avoir « accordé le pardon […]

Leader du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDé), Martin Fayulu décide de mettre dans les oubliettes ses revendications sur la vérité des urnes après les élections de 2018. Après sa participation à la messe papale du mercredi 1er février dernier, cet opposant du régime Tshisekedi dit avoir « accordé le pardon à tous ceux qui ont volé la victoire du peuple ».

À quelques mois de la tenue des scrutins en RDC, le président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement s’est dit engagé pour des élections transparentes, impartiales et apaisées.

Par ailleurs, ce leader de la plateforme Lamuka a tout de même remercié le Pape François d’avoir éclairé le monde sur la situation sécuritaire, sociale et politique de la République démocratique du Congo ( RDC).

Dans son homélie le jour de la messe, le souverain pontife avait prêché le pardon, la réconciliation et la communauté. « Le pardon devient le chemin de la paix », avait-il laissé entendre.

Le numéro 1 de l’Église catholique, qui séjourne depuis le 31 janvier à Kinshasa, a rencontré, tour à tour, les jeunes catholiques, victimes des massacres dans l’est de la RDC, les prêtes et bien d’autres personnes.

Sur le même thème

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.

Plus de 650 Congolais ont sollicité l’asile en Belgique en six mois 

L’Office des étrangers belge a mis en garde contre les demandes injustifiées et a conseillé aux Congolais d'éviter de se tourner vers des trafiquants de demandes d’asile.

Les conseillers communaux plaident pour l’organisation des élections des bourgmestres

Ils sont montés, ils ne veulent entendre rien d'autre que la tenue des élections. Plusieurs mois après leurs installations, les conseillers communaux ne voient pas leur utilité sans l'élection des nouveaux bourgmestres.