Dans la rubrique :

Toutes les cartes d’électeur illisibles seront remplacées (CENI)

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) répond à l’inquiétude des habitants sur certaines cartes d’électeurs à problème. Lors de son passage à Goma, Patricia Nseya Mulela rapporteure de la centrale électorale a affirmé que, toutes les cartes à problèmes seront remplacées. Dans cette partie du pays, elle a dit venir passer pour palper du doigt […]

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) répond à l’inquiétude des habitants sur certaines cartes d’électeurs à problème. Lors de son passage à Goma, Patricia Nseya Mulela rapporteure de la centrale électorale a affirmé que, toutes les cartes à problèmes seront remplacées.

Dans cette partie du pays, elle a dit venir passer pour palper du doigt toutes les réalités et voir ce qui peut être encore fait après le délai accordé pour le rattrapage.

« Comme nous l’avions annoncé dans notre récente communication, depuis quelques temps la CENI a apporté des nouvelles cartes et elle demande à ceux-là qui ont des cartes à problème de rentrer dans leurs centres d’inscription pour avoir des nouvelles cartes», a-t-elle fait savoir.

Pour certains requérants de la ville de Goma, la qualité de la carte d’électeur ne garantit pas que ces cartes vont arriver jusqu’en décembre 2023, jour des élections.

Un habitant rencontré ce jeudi 06 avril 2023 a fait savoir qu’à moins d’une semaine seulement, sa carte est devenue illisible. Il estime que, cette situation empêcherait plusieurs réquerants à participer aux élections conformément à la loi.

« On ne sait pas comment la CENI peut nous produire une telle qualité des cartes pourtant le gouvernement avait annoncé avoir tout mis à leur disposition pour avoir des bonnes cartes. Je suis vraiment désolé de constater que sur ma carte, les écrits sont entrain de disparaitre d’eux même. A moins d’une semaine après mon enrôlement, ma carte n’est plus lisible, je crains que nous puissions arrivés en décembre et qu’il y a personne qui garde encore une bonne carte», a dit cet habitant de Goma.

Poursuivant, celui-ci émet le doute d’être tracassé à la banque et surtout aux frontières où aux différentes barrières particulièrement dans la ville de Goma et ses environs considérées comme zone en conflits. Il estime que les éléments de l’ordre auront du mal à interpréter ce qui est contenu sur la carte, ce qui exposerait son porteur à des pénalités graves.

A quelques jours de la fin du délai de 10 jours de rattrapage accordés par la CENI, l’engouement est toujours observé dans plusieurs centres d’indentification et d’enrôlement d’électeurs à Goma.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...