Dans la rubrique :

Nord Kivu : Ensemble pour la République dénonce les propos “provocateurs” de Paul Kagame

Au cours d’une conférence de presse tenue à Goma ce jeudi 20 avril 202, la Fédération du parti politique Ensemble pour la République au Nord-Kivu a dénoncé avec toute dernière énergie les propos « provocateurs » du Président rwandais Paul Kagame tenus à Cotonou au Bénin le weekend dernier. D’après le député provincial élu de Lubero Kakule […]

Au cours d’une conférence de presse tenue à Goma ce jeudi 20 avril 202, la Fédération du parti politique Ensemble pour la République au Nord-Kivu a dénoncé avec toute dernière énergie les propos « provocateurs » du Président rwandais Paul Kagame tenus à Cotonou au Bénin le weekend dernier.

D’après le député provincial élu de Lubero Kakule Saasita, coordonnateur provincial de ce parti politique cher à Moïse Katumbi, les propos de Kagame est une provocation pire et simple. Il propose ainsi qu’il y ait un leadership bien assis au sommet de l’etat pour préserver ce qui revient de droit à la RDC.

D’un autre côté, Ensemble pour la République exige le retrait sans condition de la force régionale de l’EAC qui selon lui joue le jeu de l’ennemi. Il dit craindre que dans les jours à venir de voir les forces étrangères se battre en RDC comme c’est fut le cas à Kisangani dans les jours passés.

Bien plus, Ensemble pour la République demande la restructuration de l’armée congolaise pour faire à toute belligérance sans faire recours à la force étrangère. Il exige aussi la levée de l’état de siège pour assurer à la population la liberté d’expression durant cette période électorale ainsi que post électorale.

S’agissant de la situation politique, ce parti de l’opposition fustige plusieurs failles qui selon lui, émaillent actuellement le processus d’identification et d’enrôlement des électeurs en RDC, particulièrement dans la province du Nord Kivu.

S’appuyant sur la déclaration commune des leaders de l’opposition dont Katumbi, Matata, Fayulu et Sessanga tenu à Lubumbashi, ce parti de Moïse Katumbi s’est dit préoccupé par la situation sécuritaire dans la province du Nord Kivu, la situation politique en général ainsi que la situation socio économique dans le nord Kivu.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

L’Abbé Jean-Bosco Bahala destitué de son poste de coordonnateur national du P-DDRCS

Quelques heures avant d'être révoqué, l'abbé Jean-Bosco Bahala avait communiqué à la presse qu'il était en mission à Kampala, en Ouganda.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Report du procès Bukanga Lonzo au 11 novembre prochain 

Il s'agit du troisième renvoi dans cette affaire impliquant l'ancien premier ministre Matata Ponyo.

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.