Dans la rubrique :

Des jeunes de Rutshuru réclament le départ des Forces de l’EAC d’ici la fin du mois pour « inefficacité »

La force régionale de la communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) est menacée de quitter le territoire de Rutshuru où elle est engagée sur le front depuis quelques mois déjà.  Un ultimatum de quelques-uns a été lancé ce jeudi 12 octobre par le conseil territorial de la jeunesse dudit territoire pour que ces troupes […]

La force régionale de la communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) est menacée de quitter le territoire de Rutshuru où elle est engagée sur le front depuis quelques mois déjà. 

Un ultimatum de quelques-uns a été lancé ce jeudi 12 octobre par le conseil territorial de la jeunesse dudit territoire pour que ces troupes quittent le sol congolais. 

Patient Twizere, président du CTJ Rutshuru a fustigé le comportement qu’affichent, ces jours, les troupes militaires de l’EAC déployées dans le territoire de Rutshuru qui, à l’en croire, s’interposent dans les affrontements qui opposent depuis quelques jours, les groupes d’autodéfense (Wazalendo) et les terroristes du M23.

« Nous exigeons que la force régionale de l’EAC puisse dégager notre territoire. Ils sont en train de bloquer les Wazalendo sur la ligne de front. C’est une force qui est venue peut-être renforcer les terroristes du M23. On ne comprend pas pourquoi quelqu’un qui est en train de défendre sa patrie et qu’une autre personne vienne l’interdire. C’est pour cette raison que nous exigeons le départ de cette force » a-t-il dit.

Dans la soirée du mercredi 11 octobre, lors de violents affrontements entre les Wazalendo et le M23, pendant que les Wazalendo prenaient déjà le dessous sur les assaillants, les troupes de l’EAC se sont interposées pour empêcher ces résistants patriotes de les pourchasser. 

Ce qu’a dénoncé aussi la coordination territoriale de la société civile de Rutshuru qui, dans un entretien avec la presse ce jeudi, a assuré à travers son président que ces jeunes du milieu ont réussi à libérer plusieurs villages de Rutshuru entre les mains du M23.

Paulin Aganze, depuis Goma

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...