Dans la rubrique :

Élections 2023 : Goma vit un début de campagne timide

Au troisième jour de la campagne électorale, la timidité continue à régner sur terrain dans le chef de certains candidats députés dans la ville de Goma. Certains candidats traînent encore les pas pour se lancer dans la course, d’autres ne se limitent que dans les réseaux sociaux où ils partagent leurs photos et numéros. Certaines […]

Au troisième jour de la campagne électorale, la timidité continue à régner sur terrain dans le chef de certains candidats députés dans la ville de Goma. Certains candidats traînent encore les pas pour se lancer dans la course, d’autres ne se limitent que dans les réseaux sociaux où ils partagent leurs photos et numéros.

Certaines indiscrétions affirment que les candidats n’ont pas encore reçu de fonds de campagne de la part de leurs partis et regroupements politiques. Pas de tapages diurnes, bref la campagne a été lancée pour les uns sans tambour battant ni trompette.

Au-delà de quelques affiches placardées sur les grandes artères de la ville depuis quelques jours, il n’y a pas de grandes manifestations jusque-là hormis le ministre de l’Enseignement supérieur Muhindo Nzangi qui a lancé avec pompe sa compagne.

Dans certaines avenues, les quelques affiches sont souvent arrachées par des inconnus en violation de la loi électorale. Selon Maître Vascos Saasita, défenseur des droits humains dans la province du Nord Kivu, cette attitude est punissable par les dispositifs légaux et que les contrevenants doivent être punis.

« Dans la ville de Goma, on constate que certains candidats véreux posent leurs photos en dessous des photos des autres candidats. Une violation flagrante de la loi électorale. Ils peuvent aller jusqu’à l’invalidation si la CENI s’y investit. C’est ainsi que vous voyez des candidats élus massivement, mais invalidés par la suite pour avoir violé tel ou tel article de la loi électorale » a-t-il dit.

À noter que dans la ville de Goma, la commission électorale a enregistré au moins 256 candidatures à la députation nationale qui convoitent les 4 sièges à l’assemblée nationale.

Sur le même thème

Culture : Fally Ipupa confirme la tenue de son concert à Goma Serena hôtel...

Après un rendez vous manqué, Fally Ipupa annoncé à nouveau dans la ville de Goma au mois d'août prochain.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Le bureau du gouverneur de Kinshasa nie catégoriquement une prétendue demande de financement de...

Le document qui se propage sur les réseaux sociaux est une prétendue lettre adressée au Directeur Général de FirstBank DRC SA à Kinshasa/Gombe.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...