Dans la rubrique :

Katumbi à Goma, pas d’accès aux installations de l’aéroport pour les militants

La première dans la ville de Goma. Aucun accès autorisé aux militants venus attendre le président du Tout puissant Mazembe, Moïse Katumbi d’entrer dans les installations de l’aéroport international de Goma. Ces derniers sont au niveau de l’aéroport depuis tôt le matin. Seulement une poignée de journalistes a pu accéder à l’aéroport de Goma. Les […]

La première dans la ville de Goma. Aucun accès autorisé aux militants venus attendre le président du Tout puissant Mazembe, Moïse Katumbi d’entrer dans les installations de l’aéroport international de Goma. Ces derniers sont au niveau de l’aéroport depuis tôt le matin.

Seulement une poignée de journalistes a pu accéder à l’aéroport de Goma. Les militants, sympathisants et autres membres des partis et regroupements politiques venus accueillir le candidat à la présidentielle Moïse Katumbi sont tous restés dehors.

Marys Mambo, cadre d’Ensemble pour la République dénonce cette attitude et croit que cette manière de faire risque de compromettre la bonne tenue des élections de décembre. Celui-ci déplore le fait que ce soit seulement à Katumbi qu’on refuse d’être accueilli par la population de la ville de Goma au niveau de l’aéroport, pourtant selon lui d’autres personnalités du pouvoir sont tout le temps autorisés de faire entrer leurs membres jusqu’au tarmac.

« Nous sommes venus pour accueillir notre leader. Mais l’ordre est venu d’un Général des FARDC, qui a demandé aux soldats de la Garde républicaine à la porte d’entrée de l’aéroport de ne pas autoriser toute entrée dans les installations de la RVA. Nous subissons ça, parce que nous sommes à l’opposition. Mais tout ça doit finir. La population est là à l’extérieur de l’aéroport. Depuis que les militaires ont commencé à les chasser, ils refusent de partir » a-t-il décrié.

Une fois arrivé, Moïse Katumbi se rendra au stade Afia où il va s’exprimer devant les habitants de la ville de Goma au sujet de son projet de société.

Sur le même thème

L’Abbé Jean-Bosco Bahala destitué de son poste de coordonnateur national du P-DDRCS

Quelques heures avant d'être révoqué, l'abbé Jean-Bosco Bahala avait communiqué à la presse qu'il était en mission à Kampala, en Ouganda.

Report du procès Bukanga Lonzo au 11 novembre prochain 

Il s'agit du troisième renvoi dans cette affaire impliquant l'ancien premier ministre Matata Ponyo.

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Judith Suminwa prêche l’exemplarité à son gouvernement

L’exemplarité des responsables que nous sommes nous astreint à être les premiers à respecter nos textes légaux et réglementaires, notamment le Code de la route? déclare la PM Judith Suminwa à son gouvernement.

Félix Tshisekedi demande de l’efficacité au gouvernement  

« Nos concitoyens attendent des résultats tangibles, des changements concrets dans leur quotidien, et nous devons être à la hauteur de leurs aspirations » a declaré Felix Tshisekedi au membre du gouvernement.