Dans la rubrique :

Katumbi à Goma, pas d’accès aux installations de l’aéroport pour les militants

La première dans la ville de Goma. Aucun accès autorisé aux militants venus attendre le président du Tout puissant Mazembe, Moïse Katumbi d’entrer dans les installations de l’aéroport international de Goma. Ces derniers sont au niveau de l’aéroport depuis tôt le matin. Seulement une poignée de journalistes a pu accéder à l’aéroport de Goma. Les […]

La première dans la ville de Goma. Aucun accès autorisé aux militants venus attendre le président du Tout puissant Mazembe, Moïse Katumbi d’entrer dans les installations de l’aéroport international de Goma. Ces derniers sont au niveau de l’aéroport depuis tôt le matin.

Seulement une poignée de journalistes a pu accéder à l’aéroport de Goma. Les militants, sympathisants et autres membres des partis et regroupements politiques venus accueillir le candidat à la présidentielle Moïse Katumbi sont tous restés dehors.

Marys Mambo, cadre d’Ensemble pour la République dénonce cette attitude et croit que cette manière de faire risque de compromettre la bonne tenue des élections de décembre. Celui-ci déplore le fait que ce soit seulement à Katumbi qu’on refuse d’être accueilli par la population de la ville de Goma au niveau de l’aéroport, pourtant selon lui d’autres personnalités du pouvoir sont tout le temps autorisés de faire entrer leurs membres jusqu’au tarmac.

« Nous sommes venus pour accueillir notre leader. Mais l’ordre est venu d’un Général des FARDC, qui a demandé aux soldats de la Garde républicaine à la porte d’entrée de l’aéroport de ne pas autoriser toute entrée dans les installations de la RVA. Nous subissons ça, parce que nous sommes à l’opposition. Mais tout ça doit finir. La population est là à l’extérieur de l’aéroport. Depuis que les militaires ont commencé à les chasser, ils refusent de partir » a-t-il décrié.

Une fois arrivé, Moïse Katumbi se rendra au stade Afia où il va s’exprimer devant les habitants de la ville de Goma au sujet de son projet de société.

Sur le même thème

L’Ouganda rejette catégoriquement toute implication avec les rebelles du M23 

Matata Twaha a vigoureusement nié ces allégations, dénonçant une manœuvre maladroite de l'ONU qui risque de refroidir les relations diplomatiques jusqu'alors cordiales.

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.