A Goma, Tshisekedi débarque avec une autre valise de promesses

Pendant que la province du Nord Kivu fait face à une progression de la rébellion du M23, le président congolais et candidat à sa propre succession aux élections du 20 décembre prochain, Félix Tshisekedi est arrivé à Goma ce dimanche 10 décembre dans le cadre de sa campagne électorale. Aussitôt arrivé, le candidat Numéro 20 […]

Pendant que la province du Nord Kivu fait face à une progression de la rébellion du M23, le président congolais et candidat à sa propre succession aux élections du 20 décembre prochain, Félix Tshisekedi est arrivé à Goma ce dimanche 10 décembre dans le cadre de sa campagne électorale.

Aussitôt arrivé, le candidat Numéro 20 à la présidentielle a tenu un meeting populaire au stade Afia où devant une foule immense venue l’écouter a étalé une série de promesses, une fois réélu président de la République d’ici dix jours.

Tout en demandant aux habitants de Goma de voter massivement pour lui, Félix Tshisekedi a promis de restaurer la paix et la sécurité sur l’ensemble de la province, une fois élu.

« Le 20 j’ai besoin de vos voix pour qu’on continue le combat de libération de notre pays. Je vous promets que ce combat va continuer et nous allons débarrasser notre pays des terroristes du M23 qui sont amenés par leur leader Paul Kagame. Nous allons mettre fin à leur règne barbare de terrorisme qui a endeuillé le peuple congolais pendant des dizaines d’années. Il ne reste plus grand-chose pour vaincre définitivement cet adversaire. Ce combat nous allons le vaincre le 20 décembre à travers les urnes. Donnez-moi votre confiance et moi je vais vous donner la libération totale», a-t-il précisé.

Une autre promesse, c’est celle de la gratuité de l’enseignement secondaire dès la prochaine année scolaire. Le président de la République a promis de mettre tout en œuvre pour que dès l’année prochaine, sur toute l’étendue du territoire national, les parents ne payent aucun rond pour la scolarité de leurs enfants à tous les niveaux.

Se vantant de la gratuité de l’enseignement primaire qu’il a initié de son entrée en fonction en 2019, le chef de l’Etat a aussi promis la couverture santé universelle tout en garantissant la gratuité de la maternité sur toute l’étendue de la RDC.

Dans son mot, il a aussi martelé sur le départ des casques bleus de la MONUSCO sur le sol congolais. Selon lui, ces derniers ne sont pas ennemis de la RDC mais juste qu’ils n’ont pas réussi à la mission de maintien de la paix. Il a abordé aussi le départ de la force régionale de l’EAC en précisant qu’il a usé de toutes ses forces pour que ces armées de la communauté quittent le sol congolais.

Dans son périple, Tshisekedi se rendra à Beni et Butembo la journée de ce lundi 11 décembre.

Sur le même thème

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.

Plus de 650 Congolais ont sollicité l’asile en Belgique en six mois 

L’Office des étrangers belge a mis en garde contre les demandes injustifiées et a conseillé aux Congolais d'éviter de se tourner vers des trafiquants de demandes d’asile.