Dans la rubrique :

Recrudescence de criminalité à Goma : la population confrontée à rédiger le testament à chaque tombée de la nuit

L’insécurité grandissante en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, inquiète de plus en plus la population.Au lendemain d’une série de tueries ayant occasionné ce mercredi 10 avril 2024 près de 10 morts en moins de 24 heures, c’est tout le monde qui se préoccupe de sa propre sécurité. Et pour plusieurs habitants, la surmilitarisation du […]




L’insécurité grandissante en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, inquiète de plus en plus la population.
Au lendemain d’une série de tueries ayant occasionné ce mercredi 10 avril 2024 près de 10 morts en moins de 24 heures, c’est tout le monde qui se préoccupe de sa propre sécurité.


Et pour plusieurs habitants, la surmilitarisation du chef-lieu du Nord-Kivu ainsi que la détention illégale d’armes à feu, constituent un véritable problème de sécurité publique.


Ceux interrogés ce jeudi 11 avril appellent le gouvernement à agir en urgence pour protéger la population civile déjà en proie à la guerre.


« Ma crainte, c’est de voir qu’on tue les gens en plein jour. Déjà, on fait face à la guerre avec toutes ses conséquences telles que la hausse des prix des denrées alimentaires et l’augmentation du taux de chômage ; avec ces tueries, on ne sait plus que faire. Il y a beaucoup plus d’armes à feu dont la circulation est incontrôlée, de même que la présence excessive d’hommes armés. Qu’on trouve une solution pour nous sécuriser », a déclaré une habitante ayant requis l’anonymat.

Sur le même thème

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.

Plus de 650 Congolais ont sollicité l’asile en Belgique en six mois 

L’Office des étrangers belge a mis en garde contre les demandes injustifiées et a conseillé aux Congolais d'éviter de se tourner vers des trafiquants de demandes d’asile.