Dans la rubrique :

Nord Kivu: malgré la situation sécuritaire, plus de 150.000 finalistes du primaire participent à l’ENAFEP

Ils sont au total 155 969 finalistes de l’école primaire dont 78 357 filles et 77 605 garçons de la province du Nord Kivu qui participent à l’Epreuve nationale des fins d’études primaires (ENAFEP) qui a été lancée ce lundi 03 juin 2024 en République démocratique du Congo. Répartis en 552 centres d’examens dont un […]

Ils sont au total 155 969 finalistes de l’école primaire dont 78 357 filles et 77 605 garçons de la province du Nord Kivu qui participent à l’Epreuve nationale des fins d’études primaires (ENAFEP) qui a été lancée ce lundi 03 juin 2024 en République démocratique du Congo.

Répartis en 552 centres d’examens dont un est situé à Kigali, capitale du Rwanda. Des examens passés dans une situation tout à fait particulière, suite notamment à la guerre d’agression qui sévit actuellement dans la province du Nord Kivu. Cette situation est à la base du faible taux de participation à ces épreuves, malgré les frais de participation ont été pris en charge par le gouvernement provincial.

Pour éviter l’année blanche, tous les centres situés dans les territoires occupés par les rebelles du M23/RDF ont été délocalisés dans la ville de Goma ainsi qu’à Kayna pour les écoles situées à Kanyabayonga dans le Lubero où les élèves déplacés ont passé leurs épreuves.  Pour les deux premiers jours, les finalistes seront soumis aux examens de français, mathématiques, sciences, culture générale, éducation à la nouvelle citoyenneté et éducation pour l’environnement et la santé.

La détermination des élèves présents pour passer ces examens a été saluée par Prisca Luanda Kamala, Conseillère principale du gouverneur de province qui a procédé à la cérémonie du lancement de ces examens dans la province du Nord Kivu. Pour elle, c’est un grand signe de résilience affiché par ces élèves qui veulent affronter les humanités secondaires l’année prochaine.

« Malgré la situation de guerre qui nous est imposée par le Rwanda, les autorités ont pris toutes les dispositions pour que ces épreuves se déroulent en toute quiétude. Les centres de passation situés dans les zones sous occupation du M23, notamment Rutshuru, Masisi et Nyiragongo ont été délocalisés dans la ville de Goma, pour éviter une année blanche dans ces zones« , a-t-elle déclaré.

Sur le même thème

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Pour freiner la propagation de la variole du singe en RDC, l’UE accorde une...

En plus du financement d'urgence pour la variole simienne, l'UE a accordé une aide humanitaire initiale de 63,75 millions d'euros en 2024 pour aider les plus vulnérables en RDC.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.