Dans la rubrique :

Condition socio-professionnelle, les hommes en situation de handicap réclament plus d’amélioration

Les personnes en situation de handicap ont manifesté devant le palais du peuple lundi 3 juin pour réclamer l’amélioration de leurs conditions socio-professionnelles. Le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe est allé à leur rencontre, en compagnie de tous les membres de son bureau. Les manifestants ont déploré que leurs conditions socio-professionnelles se détériorent continuellement […]

Les personnes en situation de handicap ont manifesté devant le palais du peuple lundi 3 juin pour réclamer l’amélioration de leurs conditions socio-professionnelles. Le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe est allé à leur rencontre, en compagnie de tous les membres de son bureau.

Les manifestants ont déploré que leurs conditions socio-professionnelles se détériorent continuellement malgré la création, depuis cinq ans, d’un ministère leur dédié au sein du gouvernement. Ils ont aussi déploré la non-application des lois portant sur la protection de leurs droits.

Cette situation empêche, selon les PVH, leur ministère de produire des résultats palpables dans ce secteur. Les manifestants ont sollicité l’implication de l’Assemblée nationale pour l’organisation d’une table ronde consacrée à la problématique de leurs conditions de vie.

Vital Kamerhe leur a promis l’implication de son institution pour premièrement faire respecter la loi portant sur la promotion des droits des personnes vivant avec handicape qui consacre notamment un quota de 5% d’emplois dans le secteur public et 3% dans le secteur privé. Ceci devrait donner une indépendance financière à cette catégorie des Congolais et diminuer ainsi le taux de mendicité.

Les manifestants exigeaient également le départ de Mme Irène Esambo, ministre en charge des Personnes vivant avec handicap, reconduite dans le gouvernement SUMINUA. Le président Vital Kamerhe a évoqué la nécessité de mettre en place un lobbying sous l’accompagnement de l’Assemblée nationale afin de matérialiser ce qui est déjà mis sur papier.

D’autre part, il a promis son accompagnement pour que le ministère de la fonction publique tienne compte de 60% d’emplois réservés aux personnes vivants avec handicap au sein du secrétariat général du ministère leur dédié.

Sur le même thème

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Pour freiner la propagation de la variole du singe en RDC, l’UE accorde une...

En plus du financement d'urgence pour la variole simienne, l'UE a accordé une aide humanitaire initiale de 63,75 millions d'euros en 2024 pour aider les plus vulnérables en RDC.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.