Dans la rubrique :

Nord-Kivu : aucun journaliste n’a rejoint le M23

Aucun journaliste n'a adhéré au camp du M23. Le journaliste Albert Kambale de l'Agence congolaise de presse ACP a fait le rectificatif et Valéry Mukosasenge, président de la commission de discipline et d'éthique de l'UNPC NK, dévoile les vrais statuts des récalcitrants.

Le journaliste Albert Kambale de l’Agence congolaise de presse ACP n’est ni de loin ni de près de connivence avec les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda. C’est le démenti de ce professionnel de médias après les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux. Le journaliste se trouve présentement à Kinshasa comme le démontre cette vidéo.

À son tour, l’Union nationale de la presse du Nord Kivu sort de son silence et precise que les journaliste qui ont rejoint le camp adverse n’avait plus le statut de professionnels des médias. Ces anciens journalistes (l’un de la Radio Kivu one et l’autre de la radio Okapi) ont adhéré officiellement au M23 et séjournent à Bunagana depuis le samedi 6 juillet 2024.

Dans une conférence de presse tenue au centre de presse à Goma ce mercredi 10 juillet, le président de la Commission de discipline de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC Nord Kivu ) a rassuré que Magloire Paluku n’était plus journaliste depuis plus de 10 ans. Pour lui, il était déjà membre de l’UNC de Vital Kamerhe.

S’agissant de Delion Kimbulumpu, l’UNPC Nord Kivu fait savoir que cet ancien journaliste de la Radio Okapi était devenu conseiller à la CENI au temps de Malumalu jusqu’à l’arrivée de Corneille Nangaa. « Évitez de nous dire qu’il y a un journaliste qui a adhéré au sein du M23, Delion Kimbulumpu ancien de la Radio Okapi était déjà à la CENI et Magloire Paluku promoteur de Kivu one avait déjà adhéré aussi au sein de l’UNC de Kamerhe, sont donc des individus comme tant d’autres qui ont adhéré aux idéaux du M23 » a clarifié Valéry Mukosasenge, Président de la commission de discipline et d’éthique de l’UNPC NK.

La veille, plusieurs médias ont relayé l’information selon laquelle deux journalistes ont adhéré à la rébellion du M23.

Sur le même thème

Faux, la CENI n’a pas lancé un processus de recrutement 

De cela, la CENI invite la population à demeurer vigilante face aux fakes news qui circulent sur les réseaux sociaux.