Le port de masque (cache-nez), bien que ça revêt un caractère obligatoire imposé à toute la population du Nord-Kivu, il est très moins pratiqué dans certains coins de province.

Dans le groupement Bashali Mokoto par exemple, un village situé à une centaine de Kilomètres au Sud de Goma, dans le territoire de Masisi la population n’en connait absolument rien.
Une dame rencontrée, venant du champ parle avec précision qu’elle connait absolument pas un cache-nez et précise qu’elle l’a jamais vu.

S’agissant du Coronavirus, cette dame d’une cinquantaine d’années dit avoir attendu cette maladie mais elle n’y crois pas.

«Je sais que cette maladie existe parce qu’on ne va plus à l’eglise. Mais ce que vous appelez masque, mois je le connais pas,…» nous a-t-elle revellée.

Mercredi dernier, le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita a, dans un point de presse rappelé que le port de masque doit être obligatoire sous peine des amandes.

Paulin AGANZE