Après le coordinateur de la jeunesse d’Ensemble pour la République Jacky Ndala, c’est au tour du secrétaire général de l’UDPS du parti présidentiel, de faire face à la justice suite à ses propos tenus au cours d’un meeting.

Accusé par une structure de lutte contre l’impunité, Dynamique impunité zéro (DIZ), pour «avoir tenu des propos qui incitent à la rébellion», Augustin Kabuya a été entendu mercredi dernier au parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/matete. A l’issue de cette entrevue, il est rentré en homme libre. Une confrontation est prévue dans 3 jours.

« la procédure pénale sera respectée, une confrontation est prévue dans 72h, faisons toujours confiance à la justice de l’état de droit, car il s’agit d’une question de port des armes» a déclaré maître grâce Thiunza coordonnateur de la DIZ.

En réaction, l’activiste de droit de l’homme Jean Claude katende salue les avancées significatives de la justice congolaise.

« l’audition de Augustin kabuya de l’UDPS par le procureur est une bonne nouvelle, Nous restons attentif à la suite de la procédure avec espoir que la justice se montrera indépendante et efficace» écrit-il écrit sur Twitter.

Frisiane Nsona(stagiaire)