Dans la rubrique :

Goma: Les billets de dollar marqués d’un cachet ou stylo ne sont plus acceptés sur le marché

Les billets de dollar marqué d’un cachet ou qui porte n’importe quelle écriture au stylo ne sont plus consommés sur le marché dans la ville de Goma. Et ce, sans aucune communication de la Banque Centrale du Congo. Une situation qui, souvent est la source des mésententes entre population et cambistes qui, sont départager à […]

Les billets de dollar marqué d’un cachet ou qui porte n’importe quelle écriture au stylo ne sont plus consommés sur le marché dans la ville de Goma.

Et ce, sans aucune communication de la Banque Centrale du Congo. Une situation qui, souvent est la source des mésententes entre population et cambistes qui, sont départager à ce sujet.

Dans une ville de Goma où l’économie est dollardisée et la population préfère plus épargner en dollar qu’en francs congolais, cette situation affecte le panier de la ménagère, particulièrement en cette situation très précaire de l’éruption di volcan Nyiragongo.

Une mère de famille et victime de cette pratique que nous avons rencontré dans la ville de Goma, se dit être choque par la situation. Elle affirme avoir fait le tour des boutiques et d’un changeur de monnaie à un autre avec son billet de 20$ marqué d’un cachet et personne ne l’accepte.

« Je n’ai que ce billet comme argent, pourtant, il est 18 heures déjà. Je viens de faire plus d’une heure entrain de vouloir le changer, mais tous les cambistes et boutiquiers le refuse. Je ne sais plus quoi faire, pourtant ce 20$ est le seul espoir de ce soir » a laissée attendre cette dame, toute déçue.

De leur part, les changeurs de monnaie disent être les premières victimes de cette pratique. L’un d’eux rencontré sur la route nationale N°2, au niveau du rond-point Instigo, fait savoir que c’est à la banque qu’on leur refuse tout dollar marqués.

« Vous voyez, j’ai plus de 300$ déjà refusé à la banque parceque les billets sont marqués. Je ne peux plus continuer à prendre cet argent pour le jetter après » a-t-il dit.

Il appelle les responsables de la Banque Centrale du Congo de les départager avec la population en faisant un communiqué de mise au point à ce sujet.

Nos efforts pour entrer en contact avec le directoire de la BCC n’ont pas aboutis.

Sur le même thème

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Sud-kivu: le gouverneur Purusi suspend l’exploitation dans tous les sites miniers de la province

L'exploitation des minerais est suspendue sur toute l'étendue de la province du Sud-Kivu dès ce vendredi 19 juillet 2024. Il s'agit d'une décision du gouverneur de province, Jean-Jacques Purusi, à travers un arrêté.

Bras de fer IGF-Cour des comptes, la société civile dénonce une attitude contre-productive

l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) et la Ligue Congolaise de lutte contre la Corruption (LICOCO) ont dénoncé des attitudes contre productives à laquelle la Cour de compte s’illustre.

La Cour militaire se dit « incompétente » à juger Salomon Kalonda 

Au vu de sa qualité de sénateur, la Cour militaire de Kinshasa s’est déclarée ce lundi 8 juillet, incompétente de juger l’opposant Salomon Kolonda,...

RDC : Les experts des Nations unies pointent du doigt le Rwanda dans un...

Les  experts des Nations unies mandatés par le Conseil de sécurité ont présenté leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo (RDC).  Ce rapport...