Dans la rubrique :

Butembo: Une position des FARDC au attaquée par les Maï-Maï ce jeudi

Des miliciens Maï-Maï ont de nouveau, attaqué la position des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) récemment installée en cellule Mihake, dans le quartier Kamesimbonzo, au nord de la ville commerciale de Butembo en province du Nord-Kivu, la matinée de ce jeudi 1er septembre 2022. L’autorité urbaine qui confirme le […]
Des miliciens Maï-Maï ont de nouveau, attaqué la position des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) récemment installée en cellule Mihake, dans le quartier Kamesimbonzo, au nord de la ville commerciale de Butembo en province du Nord-Kivu, la matinée de ce jeudi 1er septembre 2022.

L’autorité urbaine qui confirme le fait, rassuré que l’attaque a été vite repoussée par les forces loyalistes. Il dresse un bilan de deux miliciens capturés aux côtés d’un autre blessé.
Le Commissaire supérieur principal Mowa Baeki-Telly Roger indique par ailleurs qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine lors des échanges des tirs.

« C’était vers 04 heures que nous avons entendu les crépitements des balles. Vraiment ça nous a tous réveillés pour en savoir un peu plus. Nous savons que c’était des Maï-Maï qui sont venus nous attaquer. D’après les informations en notre possession, on nous fait état d’un blessé et deux capturés parmi les assaillants. La situation est sereine», a-t-il fait savoir à la presse locale.

Il appelle la population à collaborer avec les forces loyalistes “pour que le mariage civilo-militaire et policier soit réellement établi pour dissiper tous les malentendus », ajoute-t-il

Le maire de Butembo précise également que, pour le moment, la situation est sous contrôle. Au centre-ville, les activités socio-économiques évoluent normalement.

Dimanche dernier, l’Est de la ville a aussi connu une attaque des miliciens. Ces belligérants se sont pris à la position de l’armée située à Kungutha, à 15 kilomètres de la partie Est de Butembo. Ce jour, le porte-parole du secteur opérationnel des opérations Sokola I, le Capitaine Anthony Mualushayi, dressait un bilan de 4 morts dont 3 miliciens et un militaire congolais.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...