Dans la rubrique :

Rutshuru: Les kidnappeurs de Niyonzima Bwenge exigent une rançon de 1000 dollars USD pour libérer leur otage

Une journée après son enlèvement à Nyanzale/Ufunuo dans le territoire de Rutshuru, monsieur Niyonzima Bwenge âgé de 45 ans n’est toujours pas retrouvé. Sa famille et d’autres membres de sa communauté s’activent pour le retrouver mais sans succès. Selon maître Héritier Gashegu, activiste des droits de l’homme et membre de la société civile de ce […]

Une journée après son enlèvement à Nyanzale/Ufunuo dans le territoire de Rutshuru, monsieur Niyonzima Bwenge âgé de 45 ans n’est toujours pas retrouvé. Sa famille et d’autres membres de sa communauté s’activent pour le retrouver mais sans succès.

Selon maître Héritier Gashegu, activiste des droits de l’homme et membre de la société civile de ce coin, celui-ci a été kidnappé le mardi 11 octobre 2022 aux environs de 18h par des hommes porteurs d’armes à feu au niveau de Mushikiri quand il revenait de son champ.

Notre source fait savoir en outre que ces bourreaux exigent déjà une rançon de 1000 dollars Usd afin de libérer monsieur Niyonzima Bwenge qui est entre leurs mains actuellement. Une attitude que condamne cet activiste et condamne aussi le fait que ce dernier a été enlevé à moins d’un kilomètre de la position des forces armées de la RDC.

Les cas de kidnapping et enlèvements sont très fréquents dans le territoire de Rutshuru au Nord Kivu.

Sur le même thème

Goma: une femme et son enfant décèdent dans un incendie à Kihisi

Une mère de famille ainsi que son enfant sont décédés dans un incendie qui s'est déclaré la nuit du hier mardi 23 juillet à Kihisi. Leur maison aussi a toute été ravagé par le feu. L'origine du drame serait la mauvaise installation du réchaud à gaz.

Réglementation des églises : Le permis d’exercice de culte n’est pas prévu par la...

Le permis d'exercice de culte que le ministre impose par la voie d'un communiqué n'est pas prévu par la loi. c'est ce qu'indique Jean-claude Katende sur X

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.