Dans la rubrique :

Affaire Jean Omari: Fin de l’instruction du dossier, la plaidoirie prévue ce jeudi 3 novembre

Après six audiences depuis le début du procès du pasteur Jean Omari, responsable de l’Eglise chrétienne Emmanuel pour toutes les nations et ses coaccusés opposé au ministère public dans l’affaire présumé de kidnapping et enlèvement d’enfants dans la ville de Goma, le tribunal estimé être suffisamment éclairé sur le dossier. Ce faisant, il a fixé […]

Après six audiences depuis le début du procès du pasteur Jean Omari, responsable de l’Eglise chrétienne Emmanuel pour toutes les nations et ses coaccusés opposé au ministère public dans l’affaire présumé de kidnapping et enlèvement d’enfants dans la ville de Goma, le tribunal estimé être suffisamment éclairé sur le dossier.

Ce faisant, il a fixé la plaidoirie pour la seule journée de ce jeudi 03 novembre 2022. Cette phase consiste à un énoncé présenté oralement ou par écrit au décideur pour examen.

Aussi, elle contient les arguments qui appuient le cas sous examen. Elle donne aussi l’occasion de convaincre le décideur de donner les prestations auxquelles les différentes parties croient avoir droit.

Après l’audition de tous les 16 renseignants durant ces différentes audiences publiques, cette épineuse phase de l’instruction du dossier a été ponctuée mardi 1er novembre 2022.

Poursuivis pour association des malfaiteurs, enlèvement et kidnapping d’enfants, les prévenus Jean Omari, Rodrigue Cubaka et Tumsifu Magloire comparaissent devant le tribunal militaire de garnison de Goma, siégeant en matière pénale depuis le 30 septembre dernier.

Pour l’audience de ce mercredi comme toutes les autres précédentes, le prévenu Tumsifu considéré comme principal cerveau moteur dans ce dossier n’a cessé de clamer l’innocence du pasteur Jean Omari affirmant que tout était monté contre lui par les agents du service urbain de sécurité en complicité avec un certain Pasteur Jules Mulindwa très connu dans la ville.

Parmi les renseignants, l’on retrouve, le Commissaire Alisa Job, commandant de la police urbaine de la ville de Goma, son adjoint , les OPJ et certains autres membres des services urbains de renseignement.

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...