Dans la rubrique :

Olenga Nkoy concocte un rapprochement entre Fayulu et Tshisekedi

« A un certain moment il faut que les gens se parlent autour des valeurs de la République. Que tu sois de l’opposition ou de la majorité » confie Joseph Olenga Nkoy, président du Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) à la presse à sa sortie d’un tête-à-tête avec l’opposant […]
« A un certain moment il faut que les gens se parlent autour des valeurs de la République. Que tu sois de l’opposition ou de la majorité » confie Joseph Olenga Nkoy, président du Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) à la presse à sa sortie d’un tête-à-tête avec l’opposant Martin Fayulu mercredi 16 novembre dans la soirée.

Ce responsable de cette institution d’appui à la démocratie a rencontré ce leader de l’opposition pour un probable rapproche de ce dernier et le président de la République, pour «sauver le pays ».

«Nous devons savoir ce que nous devons faire pour sauver notre pays. Le CNSA a frappé à la porte du président Fayulu pour lui demander sa lecture sur la situation et connaître ses pistes de solution. Il nous a déclaré haut et fort que pour l’intérêt de la république il est prêt à rencontrer son frère Tshisekedi pour parler du dossier du pays » indique Olenga Nkoy.

Bien avant cette visite, Martin fayulu a animé une conférence de presse à Kinshasa où il a pointé du doigt Félix Tshisekedi comme complice de l’insécurité à l’Est de la RDC orchestrée par les rebelles du M23 soutenu par le Rwanda. Cela ne l’a pas empêché d’affirmer sa disponibilité de rencontrer son rival politique.

Du côté de la présidence de la République ni au sein du parti au pouvoir ce sujet n’a jusque là pas été commenté. Mais le président du CNSA se fixe l’objectif de ramener tous les leader politiques actifs au pays autour du table pour « sauver le Pays » insiste-t-il.

Sur le même thème

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.

Plus de 650 Congolais ont sollicité l’asile en Belgique en six mois 

L’Office des étrangers belge a mis en garde contre les demandes injustifiées et a conseillé aux Congolais d'éviter de se tourner vers des trafiquants de demandes d’asile.