LAMUKA exige l’arrestation immédiate de Corneille Nangaa

La coalition LAMUKA a exigé, ce vendredi 24 février, l’arrestation de l’ancien patron de la CENI, Corneille Nangaa après la diffusion d’une interview accordé à Jeune Afrique où l’ex chef de la centrale électorale est revenu sur certaines révélations des élections 2018. « Pour nous, il est hors de question de laisser des personnes sans […]

La coalition LAMUKA a exigé, ce vendredi 24 février, l’arrestation de l’ancien patron de la CENI, Corneille Nangaa après la diffusion d’une interview accordé à Jeune Afrique où l’ex chef de la centrale électorale est revenu sur certaines révélations des élections 2018.

« Pour nous, il est hors de question de laisser des personnes sans foi ni loi, solder notre pays qui fait déjà face à de nombreux défis, notamment sécuritaires; défis amplifiés par la CENI de Messieurs Naanga et Basengezi avec la fabrication des résultats lors des élections de 2018 », a déclaré la coordination des opérations électorales de LAMUKA.

Et d’insister : « L’aveu de M. Corneille Naanga repris dans cette interview vient de confirmer sa forfaiture. De ce fait, nous exigeons du procureur général près la cour de cassation, maître de l’action publique, de procéder à son arrestation immédiate »dit-il dans un communiqué de presse.

LAMUKA demande par ailleurs à la CENI de mettre à la disposition du public, la cartographie, adresses et noms, des centres d’enrôlement des aires opérationnelles 2 et 3 comme elle l’a fait pour l’aire opérationnelle numéro 1. Ceci nous permettra de poursuivre correctement le monitoring des opérations en cours.

« Nous demandons une fois de plus à la CENI de publier le cahier des charges sur base duquel la société Sud-Coréenne, Miru Systems, a gagné le marché des kits électoraux », pointe-elle.

Elle demande aussi à l’ambassade de la République de Corée du Sud d’exiger de la Société Miru Systems la publication du contrat qu’elle a signé avec la CENI et de dénoncer tous les possibles actes de corruption.

« Nous exigeons enfin une réunion urgente entre la CENI et les parties prenantes pour analyser dans les détails tous les contours des problèmes auxquels fait face la CENI en vue des élections transparentes, impartiales et apaisées », conclut LAMUKA.

Sur le même thème

Culture : Fally Ipupa confirme la tenue de son concert à Goma Serena hôtel...

Après un rendez vous manqué, Fally Ipupa annoncé à nouveau dans la ville de Goma au mois d'août prochain.

L’Ouganda rejette catégoriquement toute implication avec les rebelles du M23 

Matata Twaha a vigoureusement nié ces allégations, dénonçant une manœuvre maladroite de l'ONU qui risque de refroidir les relations diplomatiques jusqu'alors cordiales.

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Le bureau du gouverneur de Kinshasa nie catégoriquement une prétendue demande de financement de...

Le document qui se propage sur les réseaux sociaux est une prétendue lettre adressée au Directeur Général de FirstBank DRC SA à Kinshasa/Gombe.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.