« Le vocable Congolais Rwandophone, c’est du méli-mélo », Patrick Muyaya

Le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, a désapprouvé, mercredi 1 mars, le vocable Congolais Rwandophone. Il a estimé que ce concept ne porte aucune signification. « Lorsqu’on parle de congolais Rwandophone, c’est un méli-mélo. Il y a des Hutus et Tutsis en RDC. C’est un concept dans une vague avec le souci […]

Le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, a désapprouvé, mercredi 1 mars, le vocable Congolais Rwandophone. Il a estimé que ce concept ne porte aucune signification.

« Lorsqu’on parle de congolais Rwandophone, c’est un méli-mélo. Il y a des Hutus et Tutsis en RDC. C’est un concept dans une vague avec le souci clair de se présenter comme défenseur en chef, sans mandat des communautés, de toutes les populations Congolaises qui parlent Kinyarwanda. Je souhaiterais que dorénavant l’on parle des Tutsi et Hutu comme on parle de Luba, ça serait plus clair », a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais.

De son côté, Tshibangu Kalala, Enseignant des Droits des organisations internationales et du Droit international de l’environnement a estimé qu’il fallait arrêter d’utiliser ce concept.

« C’est après avoir posé les bornes entre la RDC et le Rwanda que l’on avait donné à la population locale un délai de 6 mois pour qu’elle choisisse leur lieu d’habitation soit en RDC ou Rwanda. La majorité des Hutus avait préféré rester au Congo, fuyant les agissements des colons allemands au Rwanda. C’est là où est né ce terme », a-t-il rappelé.

Et de poursuivre : « Il faut arrêter de prononcer le terme Rwandophone. Ou ce sont les Hutu, les Nandé ou les Tutsi. Le concept Rwandophone n’a aucun sens. Il n’y a pas de langue appelée Rwandophonie » ».

Sur le même thème

Les conseillers communaux plaident pour l’organisation des élections des bourgmestres

Ils sont montés, ils ne veulent entendre rien d'autre que la tenue des élections. Plusieurs mois après leurs installations, les conseillers communaux ne voient pas leur utilité sans l'élection des nouveaux bourgmestres.

La RDC réclame que la communauté internationale agisse sans délai suite au rapport des...

Ce rapport présente des preuves accablantes et indiscutables de l'agression de la République Démocratique du Congo par le Rwanda.

RDC : la Belgique exprime son inquiétude après le rapport d’experts des Nations Unies 

La Belgique condamne fermement ces actions qui contreviennent aux principes de la Charte des Nations Unies et constituent des violations manifestes de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la RDC.

Nord-Kivu : les FARDC condamnent fermement le non-respect du Rwanda de la trêve humanitaire 

Les  Forces armées de la République démocratique du Congo ont condamné ce jeudi 11 juillet le non-respect par le gouvernement de Kigali de la trêve...

RDC : l’Ouganda nie tout soutient aux rebelles du M23 

Accusé de soutenir le M23, l’Ouganda a rejeté  ce mercredi le rapport de l’ONU l’accusant d’avoir facilité le passage des troupes du M23, ainsi que...