Dans la rubrique :

Mission de l’EAC : une question d’actualité adressée à Jean-Pierre Bemba

Le député national Claudel Lubaya a adressé une question orale au vice-Premier ministre, ministre de la Défense Jean-Pierre Bemba sur le statut juridique, politique des zones cédées par le M23 aux troupes de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est ( CAE). Cet élu veut avoir du ministre de la Défense nationale l’éclairage […]

Le député national Claudel Lubaya a adressé une question orale au vice-Premier ministre, ministre de la Défense Jean-Pierre Bemba sur le statut juridique, politique des zones cédées par le M23 aux troupes de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est ( CAE).

Cet élu veut avoir du ministre de la Défense nationale l’éclairage sur le fondement légal de la cession de ces zones à la force régionale, le rôle des FARDC, de la Police nationale congolaise et des autorités politico-administratives locales dans les zones cédées et la gouvernance de la frontière nationale dans les zones cédées.

Aussi, C. Lubaya veut connaître la liste complète des entités placées sous contrôle de la force régionale, la superficie de chacune d’elles et la superficie totale de la partie concernée mais également l’échéance précise du retrait effectif et définitif de la force régionale en vue du transfert du contrôle de ces zones aux FARDC et aux autorités civiles congolaises.

« Je tiens à vous faire remarquer qu’à défaut par vous d’apporter des réponses suffisantes à l’ensemble de ces préoccupations, je me réserve le droit conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale de transformer la présente initiative en interpellation », a-t-on lu dans un document signé par le président du parti politique Envol.

Lundi dernier lors du briefing, le ministre de la communication et des médias Patrick Muyaya a souligné que, « la Force régionale est une force d’appui aux forces armées de la RDC et toutes ces troupes qui sont actuellement sur le sol congolais, y sont sur invitation du gouvernement congolais dans l’objectif de travailler pour le retour de la paix. Cela ne doit donc pas être interprété comme une quelconque forme de balkanisation d’autant plus que l’objectif recherché est de parvenir à la fin des hostilités ».

Sur le même thème

Soupçon de détournement au Sénat : la justice s’en saisit du dossier

Les soupçons de détournement de fonds au Sénat de la République démocratique du Congo, ont réveillé la curiosité de l’appareil judiciaire.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Kongo-Central : le port de Matadi en voie de modernisation 

Mercredi 10 juillet, le vice-Premier ministre, ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Jean-Pierre Bemba a présidé une réunion sur la mise en...

La diatribe de Koffi Olomide à l’émission Le Panier, coûte cher à Jessy Kabasele

Koffi Olomide et Jessy Kabasele sous des salles draps, après une émission à sens unique contre le gouvernement et l’armée engagée au front dans la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda.

Nord Kivu: découverte macabre d’une bombe artisanale à Beni Mangina

Une bombe artisanale  découverte ce lundi 08 juillet en commune rurale de Mangina en territoire de Béni au Nord-Kivu. Selon Rocky Muvunga, bourgmestre de...