Dans la rubrique :

Répartition des postes au bureau définitif de l’Assemblée nationale : l’opposition n’a pas bougé les lignes

L’opposition n’aura qu’un représentant au sein du futur bureau définitif devant conduire la Chambre basse du Parlement. C’est ce qu’a décidé la plénière du mercredi 17 avril chargée de la répartition des postes au sein du bureau définitif.  La plénière s’est clôturée aux heures avancées de la soirée. Selon le membre de la majorité, les […]

L’opposition n’aura qu’un représentant au sein du futur bureau définitif devant conduire la Chambre basse du Parlement. C’est ce qu’a décidé la plénière du mercredi 17 avril chargée de la répartition des postes au sein du bureau définitif. 

La plénière s’est clôturée aux heures avancées de la soirée. Selon le membre de la majorité, les députés se sont accordés sur cette répartition, selon les prescrits du règlement intérieur. 

La majorité s’est offert les postes de président, 1ᵉʳ vice-président, 2ᵉ vice-président, rapporteur, questeur et questeur adjoint alors que l’opposition politique, qui ne compte que 28 députés au sein de l’hémicycle, est allé loin en demandant le poste de deuxième vice-président. Mais impuissante pour obtenir gain de cause, elle va se contenter du poste de rapporteur adjoint.

Pour régler cette question, le bureau d’âge a proposé la mise en place d’une commission paritaire majorité-opposition constituée de 31 membres dont 16 membres pour la majorité et 15 membres pour l’opposition.  Cette commission ad hoc avait pour mission de décider de la répartition de sept postes du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

La commission ad hoc devait se réunir pendant une heure dans la salle des Banquets du Palais du peuple. Au bout de plus d’une heure, la commission n’a pas pu dégager le consensus autour de cette répartition. 

Elle a donc dressé un procès-verbal de constat d’échec qu’elle a soumis à la plénière. Et c’est donc sur la base de ce PV que la plénière a décidé en toute souveraineté de la répartition des postes au bureau définitif.

Pour la suite du processus de mise en place du bureau définitif, le bureau d’âge établira un calendrier pour l’élection du bureau définitif dans le prochain jour et il sera affiché. Pendant ce temps, les concertations vont se poursuivre.

Sur le même thème

L’Abbé Jean-Bosco Bahala destitué de son poste de coordonnateur national du P-DDRCS

Quelques heures avant d'être révoqué, l'abbé Jean-Bosco Bahala avait communiqué à la presse qu'il était en mission à Kampala, en Ouganda.

Report du procès Bukanga Lonzo au 11 novembre prochain 

Il s'agit du troisième renvoi dans cette affaire impliquant l'ancien premier ministre Matata Ponyo.

Nord-Kivu : 35 maisons incendiées dans trois jours, la société civile voit la main...

Dans la cité de Sake, 35 maisons ont été incendiée à l'espace de 3 jours. Ce qui ramène à 150 le nombre des maisons incendiées dans trois mois dans cette partie contrôlée par l'armée congolaise. La société civile parle des incendies criminels causés par le M23.

Judith Suminwa prêche l’exemplarité à son gouvernement

L’exemplarité des responsables que nous sommes nous astreint à être les premiers à respecter nos textes légaux et réglementaires, notamment le Code de la route? déclare la PM Judith Suminwa à son gouvernement.

Félix Tshisekedi demande de l’efficacité au gouvernement  

« Nos concitoyens attendent des résultats tangibles, des changements concrets dans leur quotidien, et nous devons être à la hauteur de leurs aspirations » a declaré Felix Tshisekedi au membre du gouvernement.