Dans la rubrique :

Nord-Kivu : les FARDC lancent une offensive contre le M23 sur les collines Ndumba et Kashungamutwe

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont lancé une offensive ce vendredi contre le groupe rebelle M23. Les combats ont eu lieu sur les collines Ndumba et Kashungamutwe, près de Bweremana. De nouvelles confrontations ont éclaté dès tôt ce matin du vendredi 31 mai , entre les Forces armées de la […]

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont lancé une offensive ce vendredi contre le groupe rebelle M23. Les combats ont eu lieu sur les collines Ndumba et Kashungamutwe, près de Bweremana.

De nouvelles confrontations ont éclaté dès tôt ce matin du vendredi 31 mai , entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), soutenues par les volontaires pour la défense de la patrie (VDP),  « Wazalendo », et les rebelles du M23/RDF, sur deux collines stratégiques dominant les villes de Bweremana et de Minova. 

Selon les informations de la société civile locale, il s’agit des collines Ndumba et Kashungamutwe, situées respectivement à 2 et 5 km de Bweremana.

En revanche, malgré les bruits des armes lourdes et légères qui résonnent à Bweremana depuis les lignes de combat, la population reste sur place et observe attentivement l’évolution de la situation.

Selon la société civile, certains  résident dans des familles d’accueil, tandis que d’autres sont logés dans des églises et écoles où ils partagent des salles de classe avec les élèves.

« Ce matin, vers 6 heures, nos forces loyales ont lancé une attaque sur les collines de Kashungamutwe et Nduma, qui ont toujours été une source d’insécurité pour les villes de Bweremana et Minova. L’objectif est de conquérir ces deux collines. Si nos forces loyales et les Wazalendo parviennent à prendre le contrôle de ces collines, nos deux villes retrouveront la tranquillité et cela ouvrira la voie à l’ouverture de la route Minova-Sake. Ils font tous les efforts nécessaires pour récupérer ces collines », déclare Flory Musanganya, président de la société civile de Bweremana.

Des déplacés affluent depuis quelques jours  dans plusieurs localités et villages du territoire de Lubero à la suite des combats entre les FARDC et les rebelles du M23 dans le territoire voisin de Rutshuru. Des déplacés qui se concentrent dans la commune rurale de Kanyabayonga, où la situation humanitaire reste préoccupante.  

Ce nouvel afflux des déplacés dans le territoire de Lubero est observé depuis quatre jours après l’occupation, par les rebelles du M23 de quelques villages du territoire de Rutshuru situés à une vingtaine de kilomètres de  Kanyabayonga. 

Sur le même thème

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Justice : Jules Alingete et Placide Nkala sous des poursuites à la Cour des comptes

Le numéro 1 de la patrouille financière, lui-même pourchassé pour un deal de consultance qu’il aurait conclu avec la DG de la Gecamine, alors qu’il était censé contrôler cette entreprise publique.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.

Plus de 650 Congolais ont sollicité l’asile en Belgique en six mois 

L’Office des étrangers belge a mis en garde contre les demandes injustifiées et a conseillé aux Congolais d'éviter de se tourner vers des trafiquants de demandes d’asile.