Dans la rubrique :

La RDC et le Rwanda s’engagent dans une trêve humanitaire de deux semaines 

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines.  Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5 juillet et se poursuivra jusqu’au 19 juillet, engage les parties au conflit à faire taire leurs armes, à permettre le retour volontaire des personnes déplacées et à assurer au personnel […]

Les gouvernements congolais et rwandais se sont engagés jeudi  dans une trêve humanitaire de deux semaines. 

Cette trêve qui débute à minuit heure locale le 5 juillet et se poursuivra jusqu’au 19 juillet, engage les parties au conflit à faire taire leurs armes, à permettre le retour volontaire des personnes déplacées et à assurer au personnel humanitaire un accès sans entrave aux populations vulnérables. 

« La trêve couvre les zones d’hostilités qui affectent le plus les populations civiles », explique les USA. 

De son côté, les  États-Unis saluent cette  humanitaire  à laquelle se sont engagées les parties au conflit dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). 

La situation humanitaire au Nord-Kivu est désastreuse, avec près de 3 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDI) dans la province. L’intensification récente des combats au Nord-Kivu a empêché les travailleurs humanitaires d’atteindre des centaines de milliers de PDI dans la région de Kanyabayonga et a forcé plus de 100 000 personnes à quitter leur foyer.

Cette évolution s’appuie sur les mesures de confiance obtenues lors du voyage de la directrice du renseignement national (DNI) Avril Haines en RDC et au Rwanda en novembre dernier, et de ses entretiens ultérieurs avec les présidents Félix Tshisekedi de la RDC et Paul Kagame du Rwanda. 

Les États-Unis continuent de soutenir pleinement le processus de Luanda et les efforts du gouvernement angolais pour remédier aux facteurs actuels et historiques qui perpétuent cette crise de longue date.

Le gouvernement américain appelle toutes les parties à respecter l’esprit de la trêve avant son entrée en vigueur.

Le gouvernement américain continuera d’utiliser ses ressources de renseignement et ses ressources diplomatiques pour surveiller les activités des forces armées et des groupes armés non étatiques pendant la trêve humanitaire.

Sur le même thème

Les Etats-Unis prolongent de 15 jours la trêve humanitaire dans l’Est de la RDC

Les Etats-Unis appellent au respect de cette pause dans les hostilités.

Putsch manqué : « Malanga s’était présenté sous le nom de David », affirment les responsables...

Les employés de l'auberge Momo ont nié toute implication dans ses activités et ont déclaré qu'il s'était présenté sous le nom de David.

Corneille Nangaa assiste à une messe : l’église catholique évoque un incident qui surprend...

Dans un communiqué, la CENCO évoque un incident survenu à la grande surprise de tous.

Plus de 50 personnes tuées lors de l’attaque de la milice Mobondo à Maï-Ndombe 

Des hommes en uniforme ont également perdu la vie sur le champ de bataille. Les forces de sécurité ont récupéré les corps sans vie après que l'armée ait réussi à disperser la milice, une fois de plus en moins d'une semaine.

Plus de 650 Congolais ont sollicité l’asile en Belgique en six mois 

L’Office des étrangers belge a mis en garde contre les demandes injustifiées et a conseillé aux Congolais d'éviter de se tourner vers des trafiquants de demandes d’asile.